Archives par mot-clé : aec

graphisme

AEC en Graphisme : devenir expert de l’image

graphismeDans notre monde dominé par les images, l’accroissement du nombre de graphistes au Québec ne surprend pas . Selon Emploi-Avenir Québec, la profession séduit quantité de candidats qui doivent se tailler une place sur un marché du travail déjà bondé. Malgré tout, les perspectives d’emploi demeurent bonnes pour les prochaines années et ceux qui savent se distinguer par leur talent et leur créativité réussiront toujours à tirer leur épingle du jeu, surtout s’ils détiennent une formation postsecondaire. Aujourd’hui, en effet, la majorité des graphistes ont obtenu une AEC, un DEC ou un baccalauréat spécialisé dans le domaine avant d’exercer leur métier.

Une formation branchée sur l’emploi

Pour ceux qui veulent accéder rapidement à la profession tout en maintenant un équilibre de vie, une attestation d’études collégiales (AEC) est représente une solution de choix! Le Collège Ahuntsic est le seul établissement public de la grande région de Montréal offrant une AEC en Graphisme et à l’automne 2016, cette AEC fera peau neuve pour refléter la réalité toujours changeante de la profession. La formation passera de 810 heures à 960 heures pour un même nombre de cours, soit 16 cours du soir répartis en quatre blocs. Les 150 heures additionnelles permettront d’enrichir le contenu de la formation et les étudiants pourront s’inscrire à trois cours plutôt qu’à quatre, allégeant ainsi leur session tout en conservant leur statut d’étudiant à plein temps. Les employeurs recherchent des diplômés en graphisme performants autant sur le plan créatif que technique. L’AEC actualisée comporte 75 heures de plus dédiées spécifiquement à l’apprentissage des logiciels de dessin vectoriel et de traitement de l’image. De plus, compte tenu de la place grandissante du multimédia en graphisme, les cours consacrés au design de sites Web et d’applications mobiles passeront d’un à trois, ce qui représente 135 heures de plus que l’ancienne AEC.

Des finissants polyvalents et recherchés

Depuis longtemps, les employeurs apprécient les finissants en Graphisme du Collège pour leur polyvalence. Tout en continuant d’aborder la conception et la réalisation de multiples produits de communication graphiques, l’AEC actualisée proposera aussi des cours ciblés sur les techniques de créativité et l’illustration traditionnelle, les pictogrammes, les logos et leurs applications, ainsi que le packaging. Cette formation plus complète et cohérente se terminera par un cours d’autopromotion consacré à la préparation à l’emploi, comme salarié ou comme travailleur autonome. Les cours débuteront le 22 août 2016. D’ici là, les personnes intéressées à développer leurs compétences créatives et techniques en graphisme trouveront l’information complète au sujet de cette AEC sur le site Web de la Formation continue du Collège Ahuntsic.

Ne manquez surtout pas les TENS!

TENSSi vous n’avez pas votre diplôme d’études secondaires, les TENS sont une opportunité de transformer votre parcours sur le marché du travail dans un temps record.  Les tests d’équivalence de niveau secondaire (TENS) sont toujours aussi mal connus du public, malgré près de 30 ans d’existence.  Les employeurs étant de plus en plus sélectifs, ils souhaitent avoir au sein de leur équipe des gens possédant une formation académique complétée. En consultant les offres d’emplois, vous ne serez pas surpris de découvrir que pour des postes non spécialisés, on demande un diplôme de niveau secondaire V ou une équivalence.

Les avantages des TENS

Si vous n’avez pas de diplôme d’études secondaires, une attestation d’équivalence d’études secondaires est une méthode simple, rapide et efficace de vous ouvrir de nouvelles portes et d’explorer des métiers ou carrières qui pourront vous mener loin.  Une attestation d’équivalence de niveau secondaire (AENS) permet de prouver que vous détenez un niveau de connaissance équivalant aux notions apprises pendant le secondaire. Il ne remplace pas un diplôme d’études secondaires (DES), mais il est reconnu par la majorité des employeurs comme étant un équivalent.

Vous qualifier à des préalables de formation professionnelle ou technique

Cette attestation permet aussi de répondre aux préalables pour s’inscrire à une formation professionnelle ou technique, tel un diplôme d’études professionnelles (DEP) ou une Attestation d’études collégiales (AEC).  Cliquez ici pour consulter les AEC.  Voici aussi les programmes de DEP offerts par région.  En révisant chacune des matières assujetties aux TENS, vous avez l’opportunité de valider vos capacités et votre intérêt face aux études et ce, avant de vous engager officiellement dans une formation spécialisée où vous devrez engager des fonds.

Réussir les tests d’équivalence du secondaire (TENS)

Pour obtenir l’attestation d’étude de niveau secondaire, il faut réussir cinq des sept tests d’équivalence de niveau secondaire (TENS) reconnus par le Ministère de l’Éducation du Québec. Chaque commission scolaire gère la passation des tests. Voici un exemple de l’information fournie par la Commission scolaire des Patriotes.  Certaines règles d’administration des tests, les horaires et les coûts peuvent varier d’une commission scolaire à une autre. Toutefois, pour obtenir votre attestation, vous devrez obligatoirement réussir les deux examens suivants: Français Grammaire et Français Compréhension de texte.  Vous devrez ensuite réussir trois des cinq examens suivants : mathématiques, anglais, sciences humaines, sciences économiques ou sciences de la nature.

Examens de reprise en cas d’échec

Il faut donc cinq examens réussis sur sept pour obtenir votre attestation d’équivalence de 5e secondaire reconnue par le Ministère de l’Éducation.  Dans le cas d’un échec, vous avez droit à un examen de reprise dans chacune des matières. Si vous échouez à nouveau, vous devrez attendre un an avant de pouvoir reprendre les tests dans une commission scolaire.  Tous les tests devront alors être repris, même ceux que vous aviez réussis.

Évaluez vos chances de réussir les TENS

Si vous croyez avoir besoin d’un encadrement structuré et personnalisé à vos difficultés, un formateur peut vous accompagner dans votre processus de révision des matières.  Parachute Carrière offre ce service.  Aussi, pour mieux évaluer votre potentiel de réussite, nous pouvons vous administrer une simulation des TENS du Ministère; c’est-à-dire un échantillon représentatif des matières sujettes aux tests.  Ce « pré-test » vous permettra de prendre une décision éclairée concernant vos chances de réussir, et ce, avant d’entamer le processus officiel.  Si une telle évaluation vous intéresse, prenez rendez-vous auprès de notre formatrice Marie-Josée De Roy au 450.492.5050 poste 229.

cours du soir

Cours du soir : l’admission en ligne est maintenant possible pour la session d’automne du Collège Ahuntsic

 

Un accès aux cours du soir encore plus facile!

cours du soirLa période d’admission à la session d’automne 2015 des cours du soir au Collège Ahuntsic a déjà débuté il y a quelques temps et la procédure à suivre par les futurs étudiants n’a jamais été aussi simple. Ce changement est remarquable puisqu’il donne accès, en quelques clics, à une des offres de formation les plus importantes du réseau collégial québécois. En effet, jusqu’à la session précédente, les personnes qui souhaitaient être admises dans un des programmes d’AEC ou de DEC offerts au cours au cours du soir au Collège Ahuntsic devaient d’abord prendre rendez-vous avec un aide pédagogique individuel. Elles devaient ensuite se rendre en personne au Collège pour compléter les formalités d’admission. Ces étapes sont désormais grandement simplifiées grâce au nouveau portail d’admission en ligne mis en place par le Collège.

Le portail, qui est maintenant accessible à partir du site de la Formation continue du Collège, permet à chacun d’ouvrir et de compléter son dossier d’admission sans se présenter en personne au Collège. Le gain de temps est donc considérable et, surtout, cette nouvelle procédure fait en sorte que les nouveaux étudiants ont désormais accès dès le début de la période d’admission à la totalité de l’offre de cours. En effet, une fois que leur admission aux cours du soir leur aura été confirmée par courriel, les étudiants nouvellement admis auront le choix de s’inscrire dans plus de 120 cours répartis sur 10 programmes -dont 7 AEC et 3 DEC, sans oublier le cheminement Tremplin-DEC. Ces personnes pourront ainsi débuter ou poursuivre des études collégiales sans perdre de temps avec le processus d’admission. Le principe de « premiers arrivés, premiers servis » s’applique et il est conseillé aux futurs étudiants de ne pas attendre à la dernière minute pour s’inscrire.

Rappelons que, contrairement au processus qui prévaut pour l’admission aux programmes offerts de jour, le processus d’admission et d’inscription aux cours du soir est administré directement par le Collège Ahuntsic, que ce soit pour les programmes d’AEC ou de DEC. Les règles d’admission sont toutefois les mêmes qui s’appliquent aux programmes offerts à l’enseignement régulier de jour. Toute l’information concernant les conditions d’admission ainsi que les préalables est présentée sur le site Internet du Collège Ahuntsic. D’ailleurs, celles et ceux qui se rendront sur ce site trouveront sur la page de chaque programme une grille de cours dynamique précisant l’horaire des cours ainsi que le nombre de places toujours disponibles.

Les personnes intéressées à suivre des cours du soir durant la session d’automne 2015 sont donc invitées sans plus tarder à visiter le site Internet de la Formation continue du Collège Ahuntsic : fc.collegeahuntsic.qc.ca.

Une nouvelle AEC en génie industriel pour supporter la croissance du secteur à Montréal

Alors que la croissance économique générale donne place à un fléchissement au Québec, le génie industriel, lui, se porte fort bien dans la région de Montréal. Déjà l’année dernière la demande pour les technologues et techniciens en génie industriel surpassait le nombre d’étudiants terminant leur formation. Pour cette raison, les perspectives d’emploi dans ce secteur sont « favorables » (source IMT). Ce sentiment positif a trouvé une nouvelle validation il y a quelques jours alors que la Banque Royale du Canada à fait savoir que son « Indice manufacturier canadien » illustre la bonne tenue et même l’expansion que connaît le secteur depuis plus d’un an (source : Presse canadienne).

Le secteur manufacturier : des diplômés plus en demande que jamais

Le travail en milieu manufacturier ou industriel n’est toutefois plus ce qu’il a été jadis. Dans le contexte actuel de grande concurrence qui prévaut, les techniciens spécialisés diplômés en génie industriel sont recherchés en raison de la popularité des méthodes d’optimisation de la production. Plusieurs entreprises du secteur manufacturier, ou de services, peuvent recruter les diplômés et la demande dans cette profession est favorisée par le fait que ces entreprises ont besoin de personnes formées pour les assister, entre autre, dans l’amélioration continue, dans les opérations épurées (lean, juste-à-temps, planification et ordonnancement), dans le contrôle et l’assurance de la qualité, la logistique des entrepôts, les études d’aménagement des lieux de travail et la santé et la sécurité. C’est pour répondre aux nouveaux besoins du marché du travail que l’AEC intensive « Génie industriel: optimisation des opérations » a été développée.

Répondre aux besoins de main d’œuvre spécialisée

Offert de manière intensive, ce programme de 900 heures s’adresse aux personnes qui détiennent un diplôme d’études secondaires (DES) ou une formation jugée suffisante. Aucune autre condition particulière ne s’applique. Toutefois, ce programme est offert en collaboration avec Emploi-Québec et les candidats possédant un diplôme collégial ou universitaire, acquis au Canada ou à l’étranger, relié à la production manufacturière, auront la priorité lors du processus d’admission. Aussi, il sera nécessaire d’obtenir l’autorisation d’un agent ou d’une agente d’Emploi-Québec avant de déposer une demande d’admission.

Séance d’information au Collège Ahuntsic pour l’AEC en génie industriel

Pour les étudiants qui seront admis dans la toute première cohorte de ce programme prometteur, les cours débuteront le 2 mars 2015. D’ici là, les personnes intéressées trouveront l’information complète au sujet de cette AEC sur le site Web de la Formation continue du Collège Ahuntsic. Notez qu’une séance d’information aura lieu à l’auditorium du Collège, mercredi le 7 janvier prochain. Comme les spécialistes de l’encadrement pédagogique ainsi que des enseignants du Département de génie industriel seront sur place, cette séance sera le moment idéal pour en apprendre plus sur ce nouveau programme. Surtout, pour les futurs candidats, ce sera une occasion unique de poser toutes leurs questions spécifiques aux personnes qui connaissent le mieux les réponses dont ils ont besoin. Aucune réservation n’est requise pour assister à cette séance d’information.

Séance d’information : 7 janvier, 13 h 30, à l’auditorium du Collège Ahuntsic
fc.collegeahuntsic.qc.ca/AEC-genie-industriel

Un programme porteur dans le domaine des travaux publics

travaux publicsAvec le renouvellement et le développement des infrastructures prévus par le ministère des Transports du Québec (MTQ) et les municipalités, le domaine des travaux publics demeurera l’un des secteurs d’activités les plus actifs en terme d’emplois au cours des prochaines années. Les secteurs en lien avec l’énergie et avec le transport en commun représentent eux aussi des domaines au sein desquels les diplômés en génie civil pourront trouver un bon emploi.

Connaissance des normes et pratiques québécoises en travaux publics

Développée par une équipe d’experts du Collège Ahuntsic, l’attestation d’études collégiales (AEC) « Application des normes et pratiques québécoises en conception et en surveillance de travaux publics » répond à la fois aux besoins du marché du travail et à ceux des personnes souhaitant actualiser leurs connaissances dans ce domaine en fonction de la réalité des chantiers québécois.

Belles perspectives professionnelles

Comme la matière couverte par cette AEC cible les besoins des organismes et des entreprises œuvrant dans le domaine des travaux publics, les futurs diplômés peuvent s’attendre à trouver des emplois dans différents organismes comme les services de travaux publics des municipalités, les firmes d’ingénieurs-conseils, etc. Les postes visés sont ceux de technologues à la conception et à la préparation des plans et des devis, chargés de projets en travaux publics, gérants de chantiers, responsables des appels d’offres, inspecteurs en travaux publics, etc. Les futurs diplômés de ce programme représenteront pour les employeurs un bassin intéressant de candidats potentiels qui les aidera à répondre aux besoins croissants de main-d’œuvre dans ce secteur.

Conditions particulières d’admission

Offert de manière intensive, ce programme de 735 heures s’adresse uniquement aux immigrants possédant un diplôme obtenu à l’étranger de niveau universitaire ou l’équivalant de trois années d’études collégiales (DEC) en génie civil, notamment avec une orientation en travaux publics.

Cette formation étant financée par Emploi-Québec, il est nécessaire d’obtenir l’autorisation d’un agent ou d’une agente d’Emploi-Québec avant de déposer une demande d’admission.

Séance d’information au Collège Ahuntsic

La troisième cohorte débutera le 12 janvier 2015 et une séance d’information se tiendra le 10 novembre 2014 au Collège Ahuntsic (à l’auditorium). Le programme sera offert de façon intensive et de jour.

Toutes les informations en lien avec ce nouveau programme de formation en génie civil, notamment celles concernant les critères d’admissibilité, se trouvent sur le site Web de la Formation continue du Collège Ahuntsic.

Application des normes et pratiques québécoises en conception et en surveillance de travaux publics

Veuillez consulter notre moteur de recherche des AEC du Québec