Archives par mot-clé : calorifugeur

groupe-de-personnes-affichant-leur-metier

61 métiers où ça bouge en techniques

groupe-de-personnes-affichant-leur-metierTiré du livre 350 métiers où ça bouge, voici des métiers techniques reliés à la fabrication, l’installation, la réparation et l’entretien de machines. Vous aimez vous déplacer et être physiquement actif ?  Ces métiers sont faits pour vous. Qui a dit qu’il faut faire de longues études pour être bien rémunéré ? Les métiers des formations professionnelles et techniques offrent une rémunération et des avantages sociaux compétitifs et devinez quoi?  Ils sont en pénurie de personnel!

On dénombre 42 métiers exigeant une formation générale (DEP) et 19 métiers de niveau collégial. Voici des détails sur 4 métiers de cette catégorie.

Scaphandrier

Vous hésitez entre les métiers de soudeur, charpentier, électricien ou plombier et êtes passionné de la plongée sous-marine ? Le métier de scaphandrier est pour vous ! Il combine tous ces métiers à pratiquer sous l’eau.  Comme dans les autres professions présentées dans l’ouvrage des 350 métiers où ça bouge, il faut être en forme pour pouvoir supporter la pression des profondeurs de l’eau. Il faut aussi du sang-froid, car il peut arriver qu’on soit sollicité pour retrouver le corps d’une victime disparue. Ce métier demande d’être capable de travailler autant en équipe que seul, car l’équipe est sur le bateau, mais le travail s’effectue seul sous l’eau.

Technicien en robotique : des techniques à la fine pointe

Dans ce métier, il faut non seulement être manuel, mais aussi créatif ! Le technicien en robotique doit pouvoir concevoir un robot utile aux humains et avoir l’habileté de diagnostiquer les problèmes techniques d’ordre mécanique et informatique. Il peut être appelé à assembler, nettoyer et changer les composantes du robot. Il contribue ainsi à l’évolution technologique et à rendre la vie plus simple, comme c’est le cas pour les personnes ayant un handicap physique.

Calorifugeur

Le calorifugeur est le spécialiste des techniques de l’isolation. Après avoir interprété les plans, il mesure et coupe les matériaux pour ensuite les installer aux endroits recommandés. Il doit être souple et en bonne forme physique, car il doit se déplacer et grimper dans les escabeaux pour accéder aux fixations des tuyaux.

 Électromécanicien

Pouvant réparer différents types de machines, l’électromécanicien est très prisé au sein des entreprises de production. Il doit faire preuve d’une bonne tolérance à la pression, car on compte sur lui pour réparer un bris rapidement. Plus il réparera rapidement, plus vite les employés pourront retourner à leur poste et assurer la fluidité de la production. Il doit être flexible et avoir une bonne dextérité manuelle pour atteindre les endroits exigus.

L’un de ces métiers vous intéresse et vous souhaitez valider votre profil auprès d’un spécialiste de la carrière?  Contactez Marie-Josée De Roy au 450.492.5050 poste 229.

calorifugeur

Calorifugeur : découvrez ce métier!

calorifugeurLes calorifugeurs installent des matériaux d’isolation (sur les systèmes de plomberie, de traitement de l’air, de chauffage, de refroidissement et de réfrigération, sur la tuyauterie, les murs, les planchers et les plafonds d’immeubles et autres structures) afin de prévenir ou de réduire le passage de la chaleur, du froid, du bruit ou du feu.

Calorifugeur : un métier qui contribue à la préservation de l’environnement

Les calorifugeurs exercent un rôle fondamental dans nos vies. Ils sont essentiels à tous les grands projets de construction institutionnelle, commerciale et industrielle réalisés au Canada. Leur travail contribue aussi à la préservation de l’environnement, car en assurant une bonne isolation, ils abaissent considérablement les émissions de gaz à effets de serre, réduisent la pollution et économisent l’énergie.

Qualités recherchées

Pour exercer ce métier, il faut être minutieux, débrouillard et aimer travailler en équipe avec d’autres corps de métier. On doit avoir de bonnes habiletés à lire et interpréter des plans et des devis, et désirer mettre à profit ses connaissances en mathématiques, en physique et en mécanique du bâtiment. Une bonne forme physique est aussi nécessaire, car il faut être en mesure de déplacer des objets lourds, et certains endroits peuvent être difficiles d’accès.

Un métier où ça bouge

Cet emploi est diversifié et permet de bouger, car le calorifugeur aura des déplacements quotidiens à effectuer pour se rendre chez les clients. Il doit également démontrer de bonnes habiletés manuelles, car plusieurs instruments et outils manuels ou mécaniques sont utilisés de façon régulière. Il n’a également pas peur des hauteurs, car il devra se déplacer sur des échafaudages. La personne qui désire devenir calorifugeur pourra travailler pour des entreprises de rénovation, des entreprises spécialisées en isolation, des constructeurs et des entrepreneurs généraux. Elle peut également être travailleur autonome.

La formation requise

Pour exercer cet emploi, on doit compléter un DEP en calorifugeage (900 heures) qui est offert uniquement à l’École des métiers de la construction de Montréal. Avec le DEP et une garantie d’emploi d’une durée d’au moins 150 heures d’un employeur inscrit à la CCQ, vous obtenez le certificat de compétence apprenti. Par la suite, après avoir effectué les 3 périodes d’apprentissage de 2000 heures chacune (6000 heures au total), vous pouvez être admis à l’examen de qualification provinciale dont la réussite mène à l‘obtention du certificat de compétence compagnon. Devenu compagnon, le salaire annuel moyen peut atteindre 68 000$.

Perspectives de carrière

Si vous aimez vraiment le travail manuel, vous pouvez passer votre carrière à travailler comme compagnon. Toutefois, avec l’expérience et une formation supplémentaire, vous pourriez devenir estimateur en isolation ou assumer des responsabilités de supervision, incluant celles d’un contremaître de chantier, de chef contremaître ou de gestionnaire de projet. De plus, en tant que calorifugeur, vos compétences sont tout à fait transférables. Si vous déménagez, le programme des normes interprovinciales « Sceau rouge » vous permet d’exploiter vos compétences à travers le Canada. Il est également à noter que cet emploi fait partie des 50 métiers d’avenir au Québec.

Pour plus d’informations

Consultez les sites suivants:

www.emploiquebec.net

Commission de la construction du Québec