Archives par mot-clé : conciliation

travail-famille

Conciliation travail-famille : les stratégies mises en place par les entreprises

conciliation travail-familleAu cours des dernières décennies, le marché du travail a beaucoup évolué. Dorénavant, dans la plupart des foyers québécois, les deux conjoints travaillent en plus de devoir s’occuper des enfants et/ou assurer un rôle d’aidant naturel. Les standards de performance à atteindre sont de plus en plus élevés dans toutes les sphères de nos vies. Trouver d’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle n’est pas toujours de tout repos.

Les entreprises qui souhaitent recruter et fidéliser des employés heureux et productifs sont conscientes de cette réalité et développent de plus en plus de stratégies afin de permettre une conciliation travail-famille des plus réussies.

Définition du concept de conciliation travail-famille

Le concept de conciliation travail-famille se définit par la recherche de l’équilibre entre les exigences et les responsabilités liées à la vie professionnelle et à la vie familiale. Pour y arriver, une entreprise développe des stratégies, des plans d’action et des actions facilitantes dans le but d’assouplir les contraintes liées au milieu de travail, permettant une gestion plus équilibrée de son temps entre sa vie familiale et professionnelle.

Des exemples de stratégies de conciliation travail-famille mis en place par les entreprises

Programme d’aide aux employés (PAE)

L’entreprise offre l’accès à un PAE permettant d’aider les employés ou leur famille aux prises avec des problèmes de nature variée.

Cheminements adaptés

L’entreprise offre aux membres du personnel qui vivent une situation particulière (ex. : avoir de jeunes enfants, s’occuper de parents âgés ou malades, etc.), la possibilité de modifier temporairement le contenu de leur travail ou leur cheminement (ex. : limiter les transferts, retarder une promotion, maintenir un horaire stable).

Adapter l’organisation du travail

L’entreprise met en place des mesures et des pratiques qui permettent aux employés de s’absenter avec le moins de contraintes possible par rapport à leurs responsabilités professionnelles (ex. : rotation d’emploi, échange d’horaire de travail, partage des compétences, groupes multidisciplinaires, équipes volantes, etc.).

Réduction du temps de travail

L’entreprise permet aux membres de son personnel de travailler un nombre d’heures inférieur au nombre normal d’heures de travail (par exemple, le travail à temps partiel, le travail partagé).

Horaire de travail adapté et prévisible

L’entreprise offre un ou des horaires de travail adaptés à son personnel (ex. : horaire variable, horaire fixe au choix, etc.) et toutes variations possibles sont connues à l’avance afin que les gens puissent s’adapter.

Semaine de travail comprimée

L’entreprise offre une semaine de travail permettant de réduire le nombre de jours ouvrables en augmentant la durée quotidienne de travail (ex. : une semaine de travail de 35 heures effectuée en quatre jours au lieu de cinq).

Congés

L’entreprise prend des mesures qui vont au-delà des exigences spécifiées dans les normes du travail dans le cadre des congés entourant la naissance ou l’adoption d’un enfant, des événements familiaux, deuil, mariage, acte criminel, etc.. Par exemple, il pourrait s’agir de combler l’écart entre le salaire réel et les prestations allouées en vertu de certains régimes de protection publics ou d’une durée supplémentaire du congé.

Congés autofinancés

L’entreprise permet un congé de longue durée pour convenances personnelles, payé à même une partie de la rémunération acquise et retenue à cette fin par l’organisation.

Congé sans solde

L’entreprise permet un congé sans solde aux employés ayant des besoins de conciliation travail-famille.

Flexibilité dans le choix des dates des vacances payées

L’entreprise offre aux membres de son personnel la possibilité de choisir les dates ou de morceler leurs journées de vacances pour satisfaire à des besoins de conciliation travail-famille.

Travail à domicile (télétravail)

L’entreprise permet à ses travailleuses et travailleurs d’effectuer une partie ou la totalité de leur travail à domicile.

Travail dans un bureau satellite (ou près du lieu de résidence)

L’entreprise permet d’effectuer une partie ou la totalité de leur travail dans un bureau satellite situé plus près de la résidence que le lieu de travail habituel de l’organisation.

Aide ou soutien financier pour la garde des enfants d’âge préscolaire

L’entreprise prend des initiatives relatives à l’aide et au soutien financier pour la garde des enfants de son personnel (ex. : accessibilité à un service de garde sur les lieux de travail ou à des places réservées dans une garderie à proximité, à du dépannage ponctuel pour la garde des enfants et à diverses formes de soutien financier).

Remboursement des frais de garde (heures supplémentaires)

L’entreprise rembourse les frais de garde d’enfants aux membres de son personnel qui font des heures supplémentaires à la demande de l’organisation.

Les avantages d’un programme de conciliation travail-famille dans une entreprise

Pour les employés

La flexibilité d’un programme de conciliation travail-famille permet une amélioration de la qualité de vie et de la satisfaction au travail, permet une plus grande capacité à faire face au stress, offre un meilleur équilibre travail-famille et travail-vie personnelle, développe un sentiment de fidélité.

Pour les entreprises

Un programme de conciliation travail-famille reconnu offre une meilleure image auprès des clients et chercheurs d’emploi, permet d’attirer et de retenir les meilleurs candidats/employés, diminue les coûts liés à l’absentéisme, améliore le rendement, la productivité et le climat de travail.

Le gouvernement, maintenant conscient de l’impact d’un tel programme dans les entreprises, offre aussi la possibilité d’obtenir une certification sur la conciliation travail-famille (BNQ 9700-820) à condition de respecter certaines normes.

Conclusion

Si l’entreprise pour laquelle vous oeuvrez a mis en place de telles stratégies de conciliation travail-famille, n’hésitez pas à en bénéficier! Si au contraire l’entreprise n’en possède pas, n’hésitez pas à aller en parler avec la direction afin d’en instaurer. Les avantages sont nombreux à les adopter!

Références

https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/famille/travail-famille/Pages/index.aspx

http://www.bnq.qc.ca/fr/normalisation/ressources-humaines/conciliation-travail-famille.html

https://www-secur.criq.qc.ca/bnq/documents/enquetes_publiques/9700-820_dpfr.pdf

https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/ctf-outils-4.pdf

http://www.jccq.qc.ca/Articles/Chroniques-daffaires/Conciliation-travail-famille.aspx

conciliation travail-famille

Conciliation travail-famille : 8 trucs pour alléger votre quotidien

Vous vous sentez épuisés, vous auriez besoin de plus que 24 heures par jour pour arriver à combler tous vos besoins (sociaux, monétaires, santé, etc.)? Plusieurs articles traitent de la conciliation travail-famille conciliation travail-familleen énumérant des solutions apportées par les entreprises, mais qu’en est-il des solutions que nous pouvons apporter dans notre propre famille?

Définition et statistiques sur la conciliation travail-famille

Selon le Ministère de la Famille et des Aînés du Québec, la conciliation travail-famille (CTF) signifie la echerche de l’équilibre entre les exigences et les responsabilités liées à la vie professionnelle et à la vie familiale. D’après un sondage commandé par l’organisme Naître et Grandir et réalisé par Léger, en 2014, au Québec, 45% des parents avaient de la difficulté avec la conciliation travail-famille.

Qui est touché par les méthodes de conciliation travail-famille?

Lorsqu’on parle de conciliation travail-famille, nous pensons d’abord aux jeunes familles qui ont de la difficulté à gérer les responsabilités reliées tant au travail qu’à la maison, mais il n’y a pas qu’eux. Comme la population est vieillissante, il est de plus en plus fréquent que des familles recourent aux aidants naturels pour prendre soin de leurs parents. Pour leur part, les familles monoparentales vivent ce problème difficilement, surtout quand la garde des enfants n’est pas partagée. À l’inverse, les couples séparés ayant une entente de garde partagée se disent moins touchés, car une semaine sur deux, ils peuvent pallier à la situation et se sentent moins essoufflés. Ce problème touche plus particulièrement les familles de classe moyenne et à faible revenu, car comme nous l’aborderons plus tard, les familles mieux nanties peuvent payer pour des services afin d’alléger leur horaire du temps. Les nouveaux arrivants sont aussi touchés par cette réalité, car leur réseau social étant limité, ils peuvent difficilement compter sur des proches pour les aider au quotidien. Bref, la conciliation travail-famille est un sujet qui touche une grande partie de la population active.

La nécessité de la conciliation travail-famille : les causes

Selon l’Institut nationale de la santé publique du Québec, nous pouvons classer les causes de la nécessité d’avoir des aides pour la conciliation travail-famille en 4 catégories :

  1. Contexte économique
  2. Contexte démographique
  3. Contexte du travail
  4. Contexte social.

Le point de vue économique

Il y a eu dans les années 90 la mondialisation des marchés qui a amené une concurrence accrue. Les heures de travail ont augmentés et les disponibilités demandées par les employeurs sont allées dans le même sens. Le coût de la vie ayant considérablement augmenté au cours des dernières années a eu pour effet une entrée massive des femmes sur le marché du travail.

Le contexte démographique

Les baby-boomers étant presque tous à la retraite, nous remarquons un vieillissement de la population. Et cette même génération vivra aussi plus longtemps que leurs prédécesseurs. De là nait alors le phénomène des aidants naturels qui est de plus en plus répandu et qui donne du fil à retorde à la génération « sandwich », celle prise entre le devoir de prendre soins de leurs enfants, mais aussi de leurs parents. De plus, le taux de natalité a fortement diminué et les couples attendent plus longtemps pour fonder une famille. Lorsque les femmes ont leur premier enfant dans le début de la trentaine, elles ont moins d’énergie que les femmes qui auparavant accouchaient pour la plupart au début de la vingtaine. Mixer travail et famille demande un effort plus grand. Les méthodes de conciliation travail-famille deviennent donc de plus en plus nécessaires.

Le contexte du travail

Le contexte de travail s’étant adapté à la mondialisation a fait augmenter le nombre d’emplois atypiques qui se caractérisent par des emplois à temps partiel, horaires variés, travail autonome ou temporaire. Il en devient alors un casse-tête pour planifier la conciliation travail-famille.

Le contexte social

Le contexte social est aussi touché par cette réalité. Nous notons une augmentation de la monoparentalité et par le fait même, une diversification des familles (monoparentales, reconstituées, garde partagée, bi-générationnelle, etc.) Le manque de temps devient un élément central de la difficulté à la conciliation travail-famille.

Les impacts dans nos vies d’une mauvaise conciliation travail-famille

Au plan familial

Diminution de la socialisation, mauvaises habitudes de vie et donc de la santé, chicane de couple, etc.

Au niveau travail

Problèmes d’adaptation, faible satisfaction au travail, taux d’absentéisme élevé, roulement de personnel, etc.

Au niveau santé

Stress, épuisement, fatigue, dépression, migraines, maladies cardiovasculaires, obésité, etc.

Faire le bilan

Lorsque nous vivons cette situation, avant de penser aux solutions, il est primordial de faire un bilan de notre vie. Penser à nos valeurs profondes, nos besoins et intérêts, versus ce qui se passe actuellement dans notre vie. Il peut être ardu de faire cette réflexion. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un professionnel (conseiller d’orientation, psychologue, travailleur social) pour vous aider à dresser ce bilan. Plusieurs se surprendront à réaliser qu’ils occupent un métier qui leur convient, mais devront changer de milieu pour viser un environnement plus accommodant ou plus flexible. Pour certains, une réorientation de carrière devra être envisagée, tandis que pour d’autres, il s’agira d’une réorganisation du temps. Ce bilan vous permettra de voir plus clair et de trouver les meilleurs méthodes de conciliation travail-famille pour votre situation.

Solutions à la conciliation travail-famille

La conciliation travail-famille est d’abord et avant tout un défi de gestion du temps. Voici 8 trucs pour vous aider à gérer votre temps de manière efficace.

  1. Utiliser la technologie

    Plusieurs instances offrent la possibilité de régler les factures en ligne. Prendre l’habitude de le faire peut vous sauver beaucoup de temps. Fini les déplacements dans les institutions bancaires, tout peut se faire à partir de chez soi. Les téléphones intelligents offrent plusieurs applications mobiles qui peuvent vous faciliter la tâche.

  2. Commander vos prescriptions médicales

    Qui n’a pas déjà attendu longtemps en pharmacie pour une prescription? Vous pouvez commander à l’avance vos prescriptions et vous rendre sur place seulement lorsqu’elles seront prêtes. Vous pouvez aussi demander le service de livraison à domicile. Votre petit dernier semble malade et vous hésitez à vous rendre à la clinique, appeler Info-Santé peut vous éviter de vous rendre inutilement en clinique.

  3. Préparer à l’avance les repas

    Ce truc vous permettra non seulement de sauver du temps, mais aussi de l’argent. Ceux et celles qui prennent l’habitude de préparer plusieurs repas à l’avance et les congeler, ont davantage de temps pour s’occuper des enfants arrivés à la maison. De plus, préparer un menu permet de ne dépenser que le nécessaire lorsque vous allez en épicerie. Faire participer vos enfants à la planification des repas peut s’avérer un moment de complicité plutôt agréable. Vous les aider ainsi à voir l’importance de cette tâche et leur inculquez de bonnes habitudes de vie.

  4. Distribuer les rôles aux membres de la famille

    Laissez votre orgueil de côté et n’hésitez pas à déléguer les tâches ménagères aux membres de la famille. Même les tous petits s’amuseront à remplir la sécheuse de vêtements mouillés ou encore épousseter les meubles. On ne recherche pas la perfection au niveau de la tâche, mais la collaboration de chacun, ce qui est une autre belle valeur à instaurer.

  5. Utiliser le réseau de contacts

    Peut-être avez-vous des amis qui vivent la même situation que vous. Pourquoi ne pas leur offrir de s’occuper de leurs enfants pour leur donner un répit? Ils pourront ensuite vous rendre la pareille. Les grands-parents sont eux aussi d’une bonne aide. Ils peuvent vous aider dans les tâches ménagères ou pour amuser les enfants. Si votre réseau n’est pas optimal, vous pouvez vous renseigner sur les Maisons de la famille et les Maisons de répits pour les aidants naturels.

  6. Diminuer le temps de déplacement

    Si possible, choisissez un emploi qui vous permettra de diminuer le temps de déplacement. Travailler à contre-sens du trafic peut réduire considérablement le temps perdu dans le transport. Avec l’accès aux voies rapides, le covoiturage et le transport en commun peuvent vous faire économiser temps et argent. Certains employeurs offrent la possibilité de faire du télétravail (travail à partir de la maison). Il peut être avantageux de le faire, à condition que ce temps soit affecté au travail et non aux enfants en même temps.

  7. Modifier l’horaire de travail

    Au même titre que travailler à contre-sens du trafic, changer l’horaire de travail peut vous aider à éviter l’affluence sur les routes et passer du temps de qualité avec vos proches.

  8. Payer les services d’un(e) concierge et/ou un(e) préposé(e) à l’entretien ménager

    Le vieil adage citant Le temps, c’est de l’argent! prend ici tout son sens. Pour les mieux nantis, vous pouvez avoir recours aux services d’un ou d’une concierge qui se chargera de faire toutes vos courses. D’ailleurs, quelques employeurs offrent parmi leurs avantages sociaux, la possibilité d’utiliser ce service payé par l’entreprise. Cette initiative permet de réduire le taux d’absentéisme et le niveau de stress du personnel. De plus, il n’est plus rare d’entendre les gens dirent qu’ils ont recours aux services de préposés à l’entretien ménager à domicile. Ce secteur des services est en grande expansion. C’est d’ailleurs le secteur d’activité embauchant le plus grand nombre de Québécois à ce jour.

Références

https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/ctf-fiche-1.pdf

http://www.quebecfamille.org/conciliation-travail-famille/vous-n-etes-pas-seul.aspx

https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/375-ConciliationTravail-Famille.pdf

travail-famille

La conciliation travail-famille

travail-familleLorsque les deux choses à « accorder » sont le travail et la famille, cela laisse à prévoir une certaine complexité, d’où l’importance d’une solide organisation du temps, des tâches et des priorités de vie. Il sera donc fortement souhaitable d’élaborer un plan d’action sur la façon d’entrevoir la conciliation travail-famille. À ce plan seront associés des objectifs réalistes et réalisables.

La conciliation à la maison

Même si cela rebute certaines personnes, le fait de définir une certaine routine à la maison saura grandement vous aider à sauver du temps, sans compter les retombées positives que cela aura chez vos enfants. En effet, il est admis que ces derniers ont besoin d’une routine et de constance pour se sentir rassurés et confiants. Si vous planifiez à l’avance les tâches de la semaine, les activités et les rendez-vous, cela libérera du temps de qualité pour être en famille, faire des activités récréatives et en profiter pleinement.

Il peut être également intéressant de revoir les tâches à la maison. Un partage de celles-ci parmi tous les membres de la famille peut alléger vos journées. Faire appel à votre réseau de parents et d’amis peut aussi être une bonne façon de vous sentir appuyé dans vos tâches. Référer aux services de ressources externes peut également être une autre bonne façon de vous donner un peu de répit à l’occasion.

La conciliation au travail

Vous aimez votre travail et votre carrière roule bon train? Tant mieux. Quelle proportion de votre temps prend-elle dans la semaine? Est-ce correct ou trop? Avez-vous de la difficulté à vous arrêter? À mettre vos limites? De bien diviser votre temps en travail-famille?

Prendre le temps de vous arrêter afin d’examiner où vous en êtes côté boulot vous rapportera beaucoup. Un bon point de départ est de vous fixer des règles et certaines limites. Peu importe ce que vous entreprenez, en vous fixant une durée de travail que vous respecterez, vous aurez le sentiment d’avancer sans exagérer.

Il importe aussi de classer clairement vos tâches ou activités selon quatre catégories.

  1. Les activités importantes et urgentes sont celles à exécuter immédiatement et soi-même.
  2. Les activités importantes et peu urgentes sont celles à reporter ou à déléguer.
  3. Les activités urgentes et peu importantes sont celles à exécuter soi-même ou à déléguer rapidement.
  4. Les tâches inutiles seront celles à abandonner immédiatement pour éviter les inutiles surcharges d’horaire et de stress.

Concilier travail-famille

Bien sûr, plusieurs employeurs font aussi leur part pour aider à concilier travail-famille, étant préoccupés par les difficultés associées au recrutement de personnel qualifié. On souhaite attirer les meilleurs employés et les maintenir en poste grâce à de bonnes conditions de travail. En vous rappelant que vous êtes le principal acteur de votre équilibre au plan personnel et professionnel, je vous souhaite une bonne période de réajustement et un quotidien harmonieux!

Ministère de la famille du Québec