Archives de l’auteur : Monique Clermont, Coach de carrière

clé de la réussite

La clé de la réussite : les points communs de ceux qui atteignent leurs objectifs

clé de la réussiteMa collègue et moi nous questionnons souvent sur le fait qu’une démarche personnelle vers un mieux-être fonctionne pour un individu, et non pour un autre. Pourquoi, sur l’ensemble de nos clients, certains vivent une grande réussite et d’autres abandonnent ou vivent un échec. Quelle est la clé de la réussite? Nous trouvons intéressant de chercher des points communs au niveau des comportements et attitudes des gens qui réussissent à atteindre leurs objectifs de vie et de carrière.

Dans le cadre de notre travail en employabilité, nous rencontrons toutes sortes de personnes ayant besoin d’aide. En effet, soit pour leurs démarches de recherche d’emploi ainsi que pour leur choix d’études. Ces personnes possèdent diverses expériences de vie. Elles proviennent de milieux socioéconomiques variés et détiennent des niveaux d’études différents. Peu importe ces variables, quelques-unes passent à l’action et d’autres tournent en rond. Ou encore, elles arrêtent leurs démarches.

Les ressemblances

Nous avons remarqué que ceux qui réussissent à changer leur vie ont tous des points communs. Ils font preuve d’honnêteté envers eux-mêmes, c’est-à-dire qu’ils sont capables de se regarder tels qu’ils sont. Et aussi, de prendre conscience de leurs forces et de leurs faiblesses. De plus, ils sont ouverts à développer de nouveaux comportements. Ils regardent leurs barrières avec courage. Et aussi, les comportements qui les bloquent dans leur vie et les empêchent d’arriver à leurs fins. Ils se donnent le défi de mettre leurs barrières de côté. Généralement, ce sont des gens ouverts d’esprit, qui veulent du changement. Malgré les écueils, ils persévèrent parce qu’ils savent que même si c’est difficile de faire les efforts aujourd’hui, ce sera encore plus pénible s’ils abandonnent, car ils repartiront à zéro demain. Ces personnes démontrent habituellement une attitude positive face à la vie, aux gens et à elles-mêmes. Leur estime de soi n’est pas nécessairement sans failles. Toutefois, elles sont disposées à voir leurs forces et leurs succès. Voici donc une piste vers la clé de la réussite.

L’environnement social : ça compte pour beaucoup

L’environnement social fait aussi partie de la clé de la réussite quand on entreprend un changement. Vous avez sûrement remarqué que notre entourage aime bien quand on reste tel qu’ils nous connaissent. On se fait dire : « T’as pas besoin de ton secondaire pour réussir dans la vie! Tu es correct comme tu es! Pourquoi veux-tu avoir plus? C’est trop difficile. Tu vas lâcher, c’est sûr! » Est-ce que ces phrases vous disent quelque chose? Eh bien, ceux qui réussissent sont souvent entourés d’amis ou de membres de leur famille qui les encouragent. Sinon, ils évitent les contacts avec les personnes qui utilisent les petites phrases décourageantes pendant la période où ils passent à l’action. Imaginez que vous faites de gros efforts pour réussir un examen. Il est à parier que vous vivrez au moins une phase plus difficile durant cette période. Si vous êtes entourés de gens négatifs, il est fort probable que vous abandonniez. Il est donc sage de bien choisir ceux que nous côtoieront pendant les périodes de transition. Ça fait partie de la clé de la réussite aussi!

Régler certains points fondamentaux avant d’envisager un changement

À la base, nous croyons qu’il faut être dans de bonnes dispositions pour effectuer une démarche. Ainsi, quand nos besoins primaires ne sont pas comblés. Si nous avons faim. Ou si nous ne sommes pas en sécurité. Ou que nous n’avons pas de toit sur la tête, les chances sont minces pour que nous soyons capables de nous concentrer sur des besoins d’accomplissement personnel. Il en est de même des gens qui vivent une dépendance à l’alcool ou aux drogues. Ils connaîtront des obstacles certains à mettre en place des projets. En effet, car la dépendance prend généralement tout l’espace dans leur vie. Mieux vaut régler certains aspects problématiques de notre vie avant d’entreprendre une démarche d’orientation. Si vous n’êtes pas prêts, il est fort à parier que vous vivrez un échec.

En résumé, il faut être prêt pour réaliser un défi. Il faut être ouvert au changement, faire preuve d’une belle attitude et croire en soi. Bien sûr, il y a sûrement beaucoup d’autres points à considérer. Peut-être y aura-t-il d’autres articles sur la clé de la réussite?

Pas encore de projet de carrière?

Si vous souhaitez réorienter votre carrière, n’hésitez pas à vous procurer notre trousse : Se réorienter chez soi et à son rythme. Vous serez alors guidé vers un test d’orientation, puis vers des métiers liés à votre profil. Vous pourrez ensuite valider votre orientation grâce à des étapes qui ont fait leurs preuves.

SE RÉORIENTER CHEZ SOI À SON RYTHME

Si votre jeune du secondaire ou du collégial n’a pas encore identifié un choix de carrière, nous l’invitons à parcourir notre trousse: Le choix de carrière en 4 étapes. Son engagement à travers les étapes de cette trousse lui permettra de fixer un choix de programme ou un choix de carrière de façon assurée.

LE CHOIX DE CARRIÈRE SIMPLIFIÉ

Partager

Quelles sont vos attentes salariales ?

attentes salarialesQuelles sont vos attentes salariales? On me demande souvent quoi répondre à cette question. Une question habituellement adressée par l’employeur ou par un recruteur lors d’une entrevue de sélection. Certains conseillers répondront qu’il ne faut jamais parler de salaire à la première rencontre. En effet, cela lance le message que l’aspect salarial est le principal motif d’intérêt. D’autres conseilleront de ne pas faire perdre de temps à l’employeur et de répondre clairement à la question. Qui a raison?

Un échange qui vise le partage d’informations

Selon le contexte de l’entrevue et le poste convoité, on peut voir la question sous plusieurs angles. Voyons d’abord les choses du point de vue de l’employeur. J’ai un poste à combler. Je recherche bien sûr la meilleure personne pour ce poste. Toutefois, je dois aussi tenir compte que j’ai un budget, un taux salarial à respecter. L’employeur qui aborde d’entrée de jeu cette question souhaite donc rapidement savoir si vos attentes se rapprochent de sa capacité à payer. Si le salaire que vous recherchez s’accorde avec l’offre de l’employeur, ce dernier sera davantage motivé à poursuivre la démarche. Et bien sûr, à considérer plus sérieusement votre candidature. Cependant, si l’écart est trop grand, il vaut mieux passer au suivant, pour vous comme pour l’employeur. En revanche, cette question adressée par l’employeur vous offre la possibilité de le questionner à votre tour. Il vous faut aussi évaluer s’il y a lieu de maintenir votre candidature.

S’ouvrir aux négociations

Si l’on vous proposait un salaire inférieur à vos attentes, mais que l’emploi vous intéresse grandement, peut-être pourriez-vous négocier des clauses particulières quant aux conditions de travail. Voir la possibilité de réévaluer et ajuster votre salaire dans quelques mois. Ajouter un compte de dépenses. Fixer des avantages REER. Aborder une flexibilité au niveau de la gestion de temps ou de l’horaire, etc. Bref, le salaire n’est pas toujours le premier point à partir duquel décliner une offre. Les avantages qu’offre une meilleure qualité de vie personnelle et professionnelle peuvent s’avérer parfois supérieurs à quelques milliers de dollars de plus par année, avant impôts!

Voici quelques suggestions de préparation avant l’entrevue, concernant la question salariale :

  • En plus de référer à vos anciens emplois, vous pouvez consulter les salaires mentionnés sur des sites spécialisés comme IMT en ligne. Ainsi, vous aurez des données statistiques sur lesquelles vous appuyer pour être réaliste et convaincant lors de la négociation de votre salaire.
  • Présentez une échelle salariale avec laquelle vous êtes prêt à négocier, plutôt qu’un montant précis, puisque ceci peut vous couper l’herbe sous le pied.

Pas encore de projet d’emploi?

Si vous souhaitez réorienter votre carrière, n’hésitez pas à vous procurer notre trousse : Se réorienter chez soi et à son rythme. Vous serez alors guidé vers un test d’orientation, puis vers des métiers liés à votre profil. Vous pourrez ensuite valider votre orientation grâce à des étapes qui ont fait leurs preuves.

SE RÉORIENTER CHEZ SOI À SON RYTHME

Si votre jeune du secondaire ou du collégial n’a pas encore identifié un choix de carrière, nous l’invitons à parcourir notre trousse: Le choix de carrière en 4 étapes. Son engagement à travers les étapes de cette trousse lui permettra de fixer un choix de programme ou un choix de carrière de façon assurée.

LE CHOIX DE CARRIÈRE SIMPLIFIÉ

Partager