Archives de l’auteur : Sylvain Maher, crha, c.o.

stress au travail

Les nombreuses conséquences du stress au travail

stress au travailLes principales conséquences du stress au travail sont :

Conséquences directes chez l’individu

  • Absences occasionnelles
  • Invalidité de courte durée
  • Invalidité de longue durée
  • Prise de médicaments
  • Frais paramédicaux

 Conséquences indirectes pour l’employeur

  • Salaire des remplaçants
  • Frais de formation pour les remplaçants
  • Baisse de productivité
  • Augmentation du roulement de personnel
  • Présentéisme
  • Détérioration du climat de travail
  • Insatisfaction au travail
  • Heures supplémentaires

Efficacité organisationnelle

Les conséquences du stress au travail ne se limitent donc pas à l’individu. Elles engendrent des coûts humains et organisationnels qui auront des conséquences à plus d’un niveau. L’impact du stress préoccupe de nombreux acteurs sociaux (médecins, psychologues, gestionnaires, représentants gouvernementaux). En effet, ils sont forcés de se pencher sur le phénomène afin d’identifier des solutions. Le problème du stress au travail crée une pression qui nuit considérablement à l’atteinte des objectifs financiers. Aussi, à la concurrence des entreprises et à leur place active au sein de notre économie.

Les conséquences du stress au travail

Les entreprises qui interviennent sur les problématiques de stress au travail constatent rapidement des résultats positifs. Notamment, sur l’efficacité organisationnelle. Certains signaux ne mentent pas pour identifier les personnes à risque. En effet, une baisse de productivité injustifiée ou inexplicable est un indice important. Aussi, lorsque le taux de roulement de personnel est constant ou devient inhabituel, il est temps de procéder à une évaluation. Et ce, tant au plan organisationnel qu’individuel. Le temps investi à cet exercice engendre des retombées importantes au plan financier, organisationnel et humain. La gestion du stress au travail est une affaire conjointe. L’individu à risque a pour défi d’apprendre à mieux gérer le stress. Aussi, l’employeur doit adapter ou revoir ses façons de faire.

Identifier un métier adapté à sa capacité de gérer le stress

Si vous souhaitez réorienter votre carrière vers un métier moins exigeant, n’hésitez pas à vous procurer notre trousse : Se réorienter chez soi et à son rythme. Vous serez alors guidé vers un test d’orientation, puis vers des métiers liés à votre profil. Vous pourrez ensuite valider votre orientation grâce à des étapes qui ont fait leurs preuves.

Partager