Détresse psychologique

La prévention de la détresse psychologique au travail

Détresse psychologiqueLe stress devient négatif pour la santé individuelle et organisationnelle lorsque vécu de façon excessive. En effet, lorsque le stress dépasse la capacité d’un individu à y faire face, une variété de symptômes surgiront. Pour gérer efficacement le stress au travail, il est nécessaire de connaître les principales sources de stress.  La façon dont les gens évaluent leur réalité professionnelle est une chose à considérer. Or, les conséquences du stress organisationnel sont à la fois des sources importantes à considérer.

Une responsabilité conjointe

La gestion du stress est une responsabilité conjointe (individu-entreprise). Après avoir identifié les agents de stress, le stress perçu et la tension ressentie, il est important d’implanter des interventions organisationnelles. Aussi, les stratégies individuelles seront nécessaires pour prévenir la détresse psychologique et transformer le stress en stimulus positif.

Détresse psychologique et prévention

Toute démarche de prévention implique une prise en charge des problèmes par le milieu. Elle requiert un diagnostic en profondeur des façons de faire au sein de l’organisation. Aussi, il importe d’implanter un groupe de travail structuré qui se penchera sur les améliorations à mettre en place. La conduite d’une telle démarche doit prendre forme en respectant certaines règles. Elle doit tenir compte du contexte spécifique de l’entreprise. Idéalement, une combinaison d’interventions de niveaux primaire, secondaire et tertiaire est plus efficace dans la prévention de détresse psychologique au travail. Des évaluations régulières devraient suivre afin de procéder, au besoin, à l’amélioration continue des mesures de prévention.

Réorienter votre carrière vers un métier moins sujet au stress?

Si vous souhaitez réorienter votre carrière, n’hésitez pas à vous procurer notre trousse : Se réorienter chez soi et à son rythme. Vous serez alors guidé vers un test d’orientation, puis vers des métiers liés à votre profil. Vous pourrez ensuite valider votre orientation grâce à des étapes qui ont fait leurs preuves. Se réorienter permet de choisir un environnement mieux adapté à ce qu’on est. Quand le stress est devenu improductif, il est temps de considérer une réorientation. On pourra alors établir des critères qui seront sources de satisfaction.

Prévention primaire, secondaire et tertiaire

Au niveau de la prévention primaire, la médecine du travail évalue les dangers sur l’homme des ambiances de travail nocives (risque toxique, conditions d’éclairage, manutention de charges, gestes répétitifs, stress professionnel, etc) ainsi que les contraintes physiques ou mentales qui s’exercent sur lui.

La prévention secondaire s’exerce par la surveillance médicale des travailleurs : visites médicales d’embauche, visites périodiques, visite de pré-reprise et de reprise après un arrêt du travail. Les travailleurs bénéficient d’une surveillance médicale renforcée en cas d’exposition à des risques particuliers (travail sur écran, travail à la chaleur ou exposé au bruit, travail de nuit, etc).

La prévention tertiaire (logique de réparation) consiste à prévenir le risque de perte d’emploi des salariés ayant un problème de santé lié ou non à son travail.

Voici quelques liens utiles sur le sujet :