ingénieurs forestiers

Les ingénieurs forestiers : une pénurie se dessine au Québec

ingénieurs forestiersUne pénurie d’ingénieurs forestiers se dessine au Québec. En 2013, on dénombrait 1 725 ingénieurs forestiers actifs, une diminution de 5 % par rapport à 2002. En effet, une année qui a marqué le début de la décroissance du membership de l’Ordre des ingénieurs forestiers depuis sa création, en 1921.

Cette problématique est aggravante avec l’implantation du nouveau régime forestier québécois. En effet, en 2012 il y a eu deux fois plus de départs à la retraite que de nouvelles recrues. Si rien n’est fait pour renverser la tendance actuelle, la proportion grimpera à trois fois plus de départs que d’entrées en 2020!

Ingénieurs forestiers, des perspectives de carrières intéressantes

La diversification des domaines d’emplois pour les ingénieurs forestiers engendre la création de nouveaux postes. Cela rend les perspectives de carrières intéressantes pour la relève. Le taux de chômage des ingénieurs forestiers est passé de 4 % en 2002 à 1,4 % en 2012. De plus, dans la dernière année, 62 offres d’emploi destinées aux diplômés en génie du bois ont été affichées pour seulement deux finissants! En février 2012, l’Ordre a produit une enquête salariale des ingénieurs forestiers. Celle-ci a démontré que la rémunération directe moyenne des ingénieurs forestiers est de 78 000$.

Une formation de quatre ans

La pratique du génie forestier constitue une série d’actes professionnels faisant appel à des connaissances et des compétences scientifiques diversifiées. L’ingénieur forestier doit interpréter des données, analyser des situations complexes, diagnostiquer des problèmes et proposer des solutions qui respectent les principes du développement durable. La formation universitaire de quatre ans en sciences appliquées est notamment axée sur des exigences qui comportent des aspects biologiques, des aspects rattachés à l’ingénierie, des aspects socio-économiques, politiques et communautaires.

Les ingénieurs forestiers ont des préoccupations environnementales

Les préoccupations environnementales font également partie intégrante des actions des ingénieurs forestiers. En effet, ils doivent assurer un équilibre entre la production des ressources du milieu forestier. Sans compter, le maintien d’un environnement de qualité. La recherche et le développement de nouvelles technologies tiennent compte des exigences environnementales et influencent la pratique professionnelle. La diversité et la complexité du milieu forestier constituent des défis permanents de la pratique.

Un métier orienté sur la fierté collective

Depuis les 100 dernières années, les ingénieurs forestiers ont occupé l’espace public. Ils ont contribué comme professionnel à l’évolution des idées et à la fierté collective. Comme bâtisseurs, ils ont déployé leur science, leurs connaissances et leurs compétences pour mettre en valeur, protéger et conserver les ressources forestières. Bref, un avenir prometteur, des formations passionnantes, des défis stimulants et des emplois diversifiés. Voilà ce qui attend la relève dans ce secteur en pleine évolution !

Pas encore de projet d’emploi?

Si vous souhaitez réorienter votre carrière, n’hésitez pas à vous procurer notre trousse : Se réorienter chez soi et à son rythme. Vous serez alors guidé vers un test d’orientation, puis vers des métiers liés à votre profil. Vous pourrez ensuite valider votre orientation grâce à des étapes qui ont fait leurs preuves.

SE RÉORIENTER CHEZ SOI À SON RYTHME

Si votre jeune du secondaire ou du collégial n’a pas encore identifié un choix de carrière, nous l’invitons à parcourir notre trousse: Le choix de carrière en 4 étapes. Son engagement à travers les étapes de cette trousse lui permettra de fixer un choix de programme ou un choix de carrière de façon assurée.

LE CHOIX DE CARRIÈRE SIMPLIFIÉ

Pour en connaitre d’avantage sur les ingénieurs forestiers, visionnez cette capsule sur le métier :http://www.youtube.com/watch?v=uTTUk-oGOZs

Partager