Archives par mot-clé : cahiers préparation tens

auxiliaire familial

Auxiliaire familial et social : un des 50 métiers d’avenir au Québec

auxiliaire familialLe rôle d’un auxiliaire familial et social consiste principalement à apporter de l’aide et de l’écoute pour des personnes ayant une autonomie limitée. La réalité d’une personne qui exerce cet emploi est avant tout de suppléer aux incapacités d’un bénéficiaire. De le soutenir au quotidien, de maintenir et de favoriser une certaine autonomie.

Où travaille un auxiliaire familial?

L’auxiliaire familial et social peut travailler dans des centres d’hébergement et des centres hospitaliers. Aussi dans les centres locaux de services communautaires et des services de soins à domicile.

Quels sont les tâches d’un auxiliaire familial?

Les tâches peuvent varier. Par exemple, l’auxiliaire familial peut s’occuper de l’hygiène de la personne, préparer les repas, dispenser divers soins médicaux. Par exemple, administrer des médicaments, faire le changement de pansements, entretenir les lieux et plus encore.

L’auxiliaire familial aura des déplacements quotidiens à effectuer pour se rendre d’une résidence à l’autre. Comme cet emploi consiste à être en relation avec le public, à travailler sur la route et être régulièrement en relation d’aide, on peut dire que les journées varient grandement.

Lieux de formation

Cet emploi fait partie des programmes d’apprentissage en milieu de travail offert par Emploi-Québec. On peut également faire un DEP en assistance à la personne à domicile. Pour plus d’informations en lien avec la formation, il est possible de consulter le site inforoutefpt.org où vous trouverez de plus amples renseignements sur la formation. Et aussi, sur les divers établissements à travers le Québec. Vous pouvez également consulter le site web de l’Association des auxiliaires familiales et sociales du Québec. Les perspectives d’emploi de cette formation sont favorables dans pratique toutes les régions du Québec, rendez-vous sur le site IMT en ligne d’Emploi Québec. Vous pouvez consulter le site de l’Association des Auxiliaires Familiales et Sociales du Québec.

Vous n’avez pas complété vos études secondaires?

Pourquoi ne pas viser les Tests d’équivalence de niveau secondaire? C’est pourtant une façon rapide d’accéder à un DEP.  Vous n’êtes pas certain de les réussir?  Alors n’hésitez pas à télécharger notre pré-test. Vous n’aurez plus alors aucun doute.

Si vous êtes une personne curieuse, autonome et qui apprend rapidement, vous pouvez étudier par vous-même afin de vous préparer à la passation des tests. Il est toutefois très utile de connaitre quelles sont vos chances de réussir ces tests. Parachute Carrière rend désormais accessible son pré-test d’équivalence 5. En effet, ce pré-test vous permet de connaître vos forces et faiblesses. Et vous indique toutes les informations nécessaires pour bien préparer vos études et réussir vos tests.

Lorsque vous aurez en main vos résultats au pré-test, vous saurez sur quelles matières vous concentrer pour réussir. Tous les cahiers de préparation aux tests équivalence 5 sont disponible sur notre librairie.

TÉLÉCHARGEZ LE PRÉ-TEST

Partager
Se réorienter

Se réorienter sans tout fracasser

Pourquoi vouloir se réorienter?

Plusieurs raisons nous poussent à vouloir nous réorienter. Certains le font par choix, d’autres par obligation. Le marché du travail évolue, et ce très rapidement. Certains métiers qui existaient encore il y a dix ans ont disparu ou tendent à disparaître bientôt. L’arrivée des nouvelles technologies qui a propulsé l’innovation à un sommet jamais inégalé transforme constamment l’industrie. Les algorithmes et les appareils intelligents en sont de bons exemples. Toutes ces avancées modifient la nature des emplois.

Se réorienter : remettre en question ses choix

D’un côté, il y a ceux et celles qui pourraient continuer à travailler dans leur domaine, mais par choix, ne le font pas. On remarque que les personnes se situant dans la tranche d’âge de 40 à 55 ans se distinguent par leur remise en question. Plusieurs raisons expliquent ce phénomène :

  • le désir de se surpasser tend à diminuer, puisqu’ils n’ont plus rien à prouver à personne d’autre qu’à eux-mêmes;
  • leurs valeurs changent et ainsi, si l’emploi qu’ils occupent n’y correspond plus, ils préfèrent choisir un environnement plus sain;
  • le salaire n’est plus un motif principal de motivation;
  • leurs disponibilités ont changé, les enfants devenus grands, ils peuvent penser à eux;

Se réorienter par obligation

D’autre part, il y a ceux et celles qui se voient dans l’obligation de changer de carrière. Comme mentionné précédemment, certains métiers disparaissent. Les industries manufacturières remplacent les journaliers assujettis à des tâches répétitives par des robots exécutant plus rapidement et plus précisément ces mêmes tâches, les postes de caissières sont remplacés par des caisses offrant la possibilité de se servir soi-même, la tendance au cocooning libère les salles de cinéma, etc. Tous ces employés doivent donc se réorienter. Il y a aussi ceux qui sont accidentés de la route, du travail ou suite à une maladie mentale ou physique, qui ont des limitations les obligeant à changer de métier.

Quoi qu’il en soit, la meilleure façon de vivre cette transition est de la voir positivement. Savoir se respecter dans ses limites, mettre de l’avant ses forces, respecter nos besoins, valeurs et intérêts, telle est la clé du succès!

Se réorienter sans consulter

Vous n’avez pas complété votre diplôme secondaire 5?

N’hésitez pas à passer notre pré-test TENS pour évaluer vos aptitudes à réussir les tests équivalence secondaire 5 du Ministère de l’éducation. Lorsque vous avez situé vos forces et faiblesses, vous pouvez ensuite télécharger les cahiers de préparation aux examens afin de vous préparer adéquatement aux examens et vous inscrire ensuite à la Commission scolaire de votre région. À titre d’exemple, voici les consignes de la Commission scolaire de Montréal. Visitez notre page des étapes de préparation aux TENS.

Partager

Technicien d’intervention en délinquance

Pourquoi ça bouge ?

Le technicien d’intervention en délinquance est un métier répertorié dans l’outil de choix de métiers « 350 métiers où ça bouge ». Ça bouge, car le technicien d’intervention en délinquance est amené à intervenir en situation de crise.  Il anime des rencontres devant un groupe et gère des conflits. Aussi, il travaille avec des intervenants externes comme les policiers, les agents correctionnels, etc. Certaines situations peuvent lui faire vivre des moments intenses en émotions.  Ceci fait en sorte qu’il doit être prêt à intervenir lors de situations imprévisibles.

La réalité du technicien en délinquance

Le technicien en délinquance doit aider, soutenir, accompagner et encadrer des personnes en réhabilitation ou en détention. Il planifie, élabore et applique des plans d’intervention selon les besoins et la personnalité des gens. Bien sûr, ces plans sont adaptés au type de problème rencontré. Il  organise et anime des activités de groupe, identifie des solutions permettant la résolution de problèmes.

Les clientèles

Le technicien d’intervention en délinquance intervient en milieu scolaire, dans les centres jeunesse, auprès de jeunes délinquants ou de jeunes victimes d’actes criminels.  Il intervient aussi dans les maisons de jeunes, les organismes communautaires jeunesse et auprès de personnes sans domicile fixe. En centre de détention, il exerce un rôle auprès de détenus adultes afin de mieux les aider à réintégrer la société. En centre de réhabilitation ou de désintoxication, il joue un rôle actif auprès d’adultes en délinquance et ayant des problèmes de toxicomanies, d’alcoolisme ou de jeux impulsifs.  Dans les maisons d’hébergement pour femmes, il intervient auprès de victimes de violence.

La formation requise pour devenir technicien en délinquance

Une formation technique de niveau collégial permet d’accéder au métier d’intervention en délinquance.  Voici les établissements offrant la formation : Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Collège François-Xavier-Garneau, Cégep de la Gaspésie et des Îles, Collège Ahuntsic, Collège de Maisonneuve et John Abbott College.

Qualités requises

Passionné par une meilleure compréhension de l’être humain, il importe d’avoir une facilité à travailler auprès des gens, à communiquer et à écouter afin de créer un lien avec les personnes.  Il faut également une personnalité solide, organisée et dotée d’un bon sens de l’observation et d’un bon jugement.  Une rapidité d’exécution dans la prise de décision est importante, pour répondre rapidement aux imprévus.  L’imagination et la créativité peuvent être utiles pour trouver des solutions innovatrices et efficaces.  Le travail d’équipe est fort présent, car plusieurs intervenants interagissent dans les mêmes milieux et auprès des mêmes individus afin de travailler en multidisciplinarité.

Le salaire

Comme beaucoup d’autres métiers, le salaire annuel variera en fonction du lieu de travail; il peut se situer de 28 000 $ à 53 000 $. Les milieux communautaires et le réseau public représentent les principaux employeurs.

Vous souhaitez vous réorienter ou faire un choix de carrière à partir de votre domicile?

N’hésitez pas à vous procurer notre trousse d’orientation, Le choix de carrière en 4 étapes. Ou encore, si vous êtes adulte et souhaitez vous réorienter à partir de votre domicile et à votre rythme, découvrez: Se réorienter chez soi.

Vous n’avez pas complété votre diplôme secondaire 5?

N’hésitez pas à passer notre pré-test TENS pour évaluer vos aptitudes à réussir les tests équivalence secondaire 5 du Ministère de l’éducation. Lorsque vous avez situé vos forces et faiblesses, vous pouvez ensuite télécharger les cahiers de préparation aux examens afin de vous préparer adéquatement aux examens et vous inscrire ensuite à la Commission scolaire de votre région. À titre d’exemple, voici les consignes de la Commission scolaire de Montréal. Visitez notre page des étapes de préparation aux TENS.

Partager