Archives par mot-clé : choisir un métier

se fixer des objectifs

5 étapes pour se fixer des objectifs atteignables en recherche d’emploi

se fixer des objectifsSans se fixer des objectifs d’emploi, il est parfois difficile de maintenir sa motivation ou d’arriver à des résultats satisfaisants lorsqu’il est question de recherche d’emploi. Dans mes interventions de groupe, j’utilise régulièrement la méthode SMART pour aider les gens à structurer leur réussite. Voici comment se fixer des objectifs :

Se fixer des objectifs SPÉCIFIQUE

C’est-à-dire clair, net et précis. Par exemple, si vous êtes présentement en recherche d’emploi, vous aurez identifié clairement votre cible: préposé aux bénéficiaires, assistante dentaire, etc. Les milieux professionnels pour ces emplois sont assez bien définis. Ce n’est pas toujours le cas. Par exemple, si vous offrez vos services à titre de commis comptable, il sera avantageux d’identifier un ou deux secteurs d’activités où vous souhaiteriez plus spécifiquement offrir vos services (secteur de l’alimentation, secteur pharmaceutique, de l’industrie du plastique, etc.). Plus c’est précis, plus c’est atteignable.

Se fixer des objectifs MESURABLE

On doit pouvoir évaluer vos progrès d’une étape à l’autre. Ces évaluations sont encourageantes et permettent de garder confiance. Par exemple, lorsque vous avez ciblé votre territoire de recherche d’emploi et élaboré votre liste d’employeurs potentiels, vous progressez, car deux étapes importantes ont été franchies.

Se fixer des objectifs ACCESSIBLE

Il doit demeurer réalisable en fonction du temps que vous avez à lui consacrer et des moyens en votre possession pour l’atteindre. Un objectif doit être atteignable à court ou moyen terme. Se fixer des objectifs à long terme est souvent source de démotivation, à moins de les diviser par étapes de réalisation. À chaque jour, vous pouvez par exemple réaliser des sous-objectifs qui sont en lien avec un objectif à moyen terme.

Se fixer des objectifs RÉALISTE

Il doit vous outiller dans le but de concrétiser votre projet. Par exemple, vous avez déjà cinq ans d’expérience dans le domaine de la mode, donc vous possédez des connaissances pertinentes en lien avec un objectif d’emploi comme agent de commercialisation dans le secteur du vêtement.

Se fixer des objectifs TEMPORELLEMENT DÉFINI

C’est-à-dire, avoir un début et une fin, donc, une durée. Il importe de fixer un temps bien précis pour l’atteindre. Par exemple, vous vous êtes fixé trois mois pour vous réorienter sur le marché du travail. Vous avez même inscrit une date d’entrée en fonction sur votre calendrier.

Se fixer des objectifs

Ça vous aide à orienter, à préciser vos choix et vos actions. Cela vous permet de canaliser votre énergie au bon endroit et d’avoir également le sentiment de progresser vers l’atteinte d’un but. Le fait de pouvoir évaluer votre progression favorisera votre motivation et ajoutera un sentiment de fierté à votre quotidien.

Tout projet ou objectif nécessite une série d’étapes à franchir. La patience et la constance sont deux atouts importants, tandis que la motivation et le dynamisme vous permettront de dépasser vos limites. Concentrez-vous sur un maximum de deux ou trois objectifs à la fois et assurez-vous que ceux-ci vous stimulent, sans quoi vous auriez avantage à les revoir. Établissez ensuite un ordre de priorité. Revoyez-les régulièrement et ajustez-les au besoin. Inévitablement, vous aurez ainsi chassé l’ennui, le découragement et la routine de votre quotidien. Bienvenue nouveauté, succès et réussite!

Vous en savez maintenant un peu plus sur la façon SMART pour se fixer des objectifs!

Partager
objectifs professionnels

Établir ses objectifs professionnels en 4 points

objectifs professionnelsCertaines personnes se font rapidement une idée de leurs objectifs professionnels et d’autres évoluent sur le marché du travail au gré des opportunités. Il n’y a pas de meilleur parcours, encore moins de parcours unique ou linéaire. Toutefois, il arrive fréquemment de souhaiter faire un changement de carrière pour mieux se réaliser ou pour obtenir un emploi qui corresponde davantage à ses besoins. Ce n’est pas une simple tâche de bien choisir parmi les nombreuses professions existantes. Les questions suivantes pourraient s’avérer pertinentes si vous souhaitez réfléchir à un nouveaux choix de carrière:

1. Quelles sont mes expériences de travail ?

Faites un tour d’horizon de vos expériences de travail (bilan professionnel) en faisant ressortir les aspects positifs et négatifs de chaque poste occupé. En effet, ce simple exercice vous permettra de mettre en évidence les compétences et qualités développées à travers votre parcours.

2. Qu’est-ce qui m’allume et me passionne?

Un intérêt qui revient sans cesse depuis des années peut s’avérer révélateur. Pensez aux activités et au temps que vous allouez à celles-ci. Peut-être vous conduiront-elles vers des pistes intéressantes. Ensuite, déterminez les métiers qui sont reliés indirectement ou directement à vos objectifs professionnels.

3. Qu’est-ce que je veux retirer du travail ?

Chacun a des attentes différentes face au marché du travail. Pour certains, ce sont les conditions salariales. Pour d’autres, c’est la stabilité. Il est important de vous arrêter pour déterminer les conditions recherchées entourant votre prochain environnement de travail: la mobilité, travailler dans un environnement stimulant, avoir la capacité de soumettre ses idées et prendre des initiatives, aider les autres, transmettre ses connaissances, exercer du leadership, etc.

4. Est-ce que je possède les acquis pour atteindre ma cible (formation, expériences, qualités) ?

Pour répondre à cette question, il est important de prendre les devants et de s’engager face à sa démarche. Par exemple, il peut être vraiment profitable de questionner les personnes qui exercent le métier visé et obtenir l’information en lien avec cet emploi, à l’aide de sources documentaires ou sur Internet. Il peut être pertinent de vous demander combien de temps vous êtes prêt à investir dans un retour aux études, s’il y a lieu. En visitant certaines écoles où vous avez identifié des intérêts de formation, laissez-vous imprégner de l’environnement en imaginant un futur possible. Plusieurs établissements offrent même la possibilité d’y devenir «élève d’un jour».

Pour obtenir davantage d’aide pour établir vos objectifs professionnels :

Parcourez les services gratuits offerts chez Parachute Projets et donnez de l’envol à votre vie!!

Partager
pompier

Le métier de pompier au Québec : vouloir travailler à temps partiel

pompierPour viser le métier de pompier, il faut savoir que 77% des pompiers au Québec sont embauchés à temps partiel. C’est une réalité importante. Évidemment, il faut donc être très motivé par ce métier pour accepter un emploi à temps partiel. Les pompiers sont formés par l’École Nationale des Pompiers du Québec. En effet, cet organisme fixe les barèmes en matière de sécurité incendie. Elle a aussi comme mandat d’identifier les causes probables d’incendie, les produits d’origine et les circonstances de l’incendie. Aussi, trois valeurs sont véhiculées par l’École : rigueur, disponibilité, professionnalisme.

Pour devenir pompier, il faut:

  • Être âgé de 18 ans et plus
  • Posséder un permis de conduire de classe 4A
  • Vérification de dossier auprès de la Sûreté du Québec
  • Demeurer dans la municipalité pour occuper la fonction de pompier
  • Avoir la capacité de travailler en équipe
  • Maintenir une bonne condition physique (discipline personnelle)
  • Implication : des gens engagés et positifs au sein de leur communauté
  • Être toujours prêt et aux aguets (jour, soir, nuit et jours fériés)

La formation de pompier et les exigences du métier

La durée de la formation (POMPIER 1) varie selon la MRC mais dépasse rarement 15 mois. Le travail de pompier à temps partiel est très exigent car en très peu de temps, il faut se mettre en route. De plus, il faut être prêt à tout: affronter feu, flammes, faire un sauvetage en espace clos, aquatique ou encore sur la glace.

La Fédération Québécoise des Intervenants en Sécurité Incendie (FQISI) est un organisme sans but lucratif. Celui-ci regroupe autant les intervenants en sécurité incendie que les premiers répondants et ce, à travers le Québec. Elle représente tous ses membres dans l’ensemble des domaines pouvant améliorer leur mieux-être :

  • Section formation
  • Section industrielle
  • Combattants forestiers
  • Section prévention
  • Sauvetage technique et hors-route
  • Prévention
  • Premiers répondants

Pour en savoir plus sur le métier de pompier : École Nationale des Pompiers du Québec (ENPQ) et  Fédération Québécoise des Intervenants en Sécurité Incendie (FQISI).  Agathe Charbonneau, secrétaire trésorière et Directrice Premiers Répondants FQISI.

Découvrez notre outil Choix de carrière

Partager