Archives par mot-clé : choisir une carrière

Se réorienter

Se réorienter sans tout fracasser

Pourquoi vouloir se réorienter?

Plusieurs raisons nous poussent à vouloir nous réorienter. Certains le font par choix, d’autres par obligation. Le marché du travail évolue, et ce très rapidement. Certains métiers qui existaient encore il y a dix ans ont disparu ou tendent à disparaître bientôt. L’arrivée des nouvelles technologies qui a propulsé l’innovation à un sommet jamais inégalé transforme constamment l’industrie. Les algorithmes et les appareils intelligents en sont de bons exemples. Toutes ces avancées modifient la nature des emplois.

Se réorienter : remettre en question ses choix

D’un côté, il y a ceux et celles qui pourraient continuer à travailler dans leur domaine, mais par choix, ne le font pas. On remarque que les personnes se situant dans la tranche d’âge de 40 à 55 ans se distinguent par leur remise en question. Plusieurs raisons expliquent ce phénomène :

  • le désir de se surpasser tend à diminuer, puisqu’ils n’ont plus rien à prouver à personne d’autre qu’à eux-mêmes;
  • leurs valeurs changent et ainsi, si l’emploi qu’ils occupent n’y correspond plus, ils préfèrent choisir un environnement plus sain;
  • le salaire n’est plus un motif principal de motivation;
  • leurs disponibilités ont changé, les enfants devenus grands, ils peuvent penser à eux;

Se réorienter par obligation

D’autre part, il y a ceux et celles qui se voient dans l’obligation de changer de carrière. Comme mentionné précédemment, certains métiers disparaissent. Les industries manufacturières remplacent les journaliers assujettis à des tâches répétitives par des robots exécutant plus rapidement et plus précisément ces mêmes tâches, les postes de caissières sont remplacés par des caisses offrant la possibilité de se servir soi-même, la tendance au cocooning libère les salles de cinéma, etc. Tous ces employés doivent donc se réorienter. Il y a aussi ceux qui sont accidentés de la route, du travail ou suite à une maladie mentale ou physique, qui ont des limitations les obligeant à changer de métier.

Quoi qu’il en soit, la meilleure façon de vivre cette transition est de la voir positivement. Savoir se respecter dans ses limites, mettre de l’avant ses forces, respecter nos besoins, valeurs et intérêts, telle est la clé du succès!

Se réorienter sans consulter

La trousse d’orientation numérique : Se réorienter permet une réorientation à son rythme, dans le confort de son domicile.  Découvrez des carrières orientées sur votre profil d’intérêts, sur vos valeurs et sur vos critères de satisfaction personnelle.

La trousse d’auto-coaching : Le projet professionnel permet d’identifier des projets d’avenir orientés sur ses acquis.

métier textile

Faire carrière dans l’industrie textile québécoise : Une occasion à saisir!

métier textileL’industrie textile est un univers insoupçonné. Aujourd’hui, il s’agit de textile technique, intelligent, à valeur ajoutée ou avec des propriétés spéciales. On parle même de recyclage de textile. Le secteur offre plusieurs possibilités de carrière.

Portrait du secteur textile

De récents chiffres relèvent que le secteur compte 432 entreprises au Québec. La répartition se fait comme suit :

  • 151 usines textiles : fibres, filés et fils, tissus étroits et broderies Schiffli, tricots, finissage, revêtement de tissus;
  • 230 usines de produits textiles : tapis et carpettes, rideaux et linge de maison, sacs en textile et grosse toile, tous les autres produits textiles;
  • 51 usines de tricotage de vêtements : bas et chaussettes, autres tricotages de vêtements.

Caractéristiques de la main-d’oeuvre

Selon l’Enquête nationale auprès des ménages (2011), quatre professions représentent plus du tiers de l’ensemble de la main-d’oeuvre de l’industrie textile. En effet, il s’agit de :

  • opérateurs de machines à coudre industrielles (couturières);
  • opérateurs de machines et travailleurs de traitement des fibres et des fils textiles;
  • tisseurs, tricoteurs et autres opérateurs de machines textiles;
  • manœuvres des produits textiles.

De plus, d’autres professions sont également considérées comme clés pour l’industrie, soit :

  • représentant, superviseur
  • mécanicien industriel
  • acheteur ou agent d’approvisionnement
  • personnel en recherche et développement, technicien (de laboratoire, qualité, à la production)
  • inspecteur en assurance qualité
  • coloriste/technicien en coloration et mécanicien de machines à coudre.

Choisir une carrière qui vous ressemble

Faire un choix de carrière est une chose.  Choisir un secteur d’activité en est une autre. En conséquence, pour partir du bon pied, les professionnels de l’orientation chez Parachute Carrière ont développé deux trousses d’orientation à distance. En effet, à votre rythme et à un coût avantageux, vous pouvez identifier votre profil de personnalité, explorer des métiers en lien avec votre profil, découvrir des programmes de formation et des secteurs d’activité et valider une orientation. Enfin, cliquez sur le bouton pour découvrir ces outils.

Choisir sa carrière

Programmes d’études en textile

Nous avons répertorié les diplômes pouvant être exigés lors de l’embauche. Aussi, pour voir la liste complète des programmes d’études menant à un métier dans le secteur textile. Aussi, une liste des postes disponibles est d’ailleurs affichée et mise à jour régulièrement sur notre site Internet.

À propos du CSMO Textile

Le CSMO Textile soutient le développement des ressources humaines de l’industrie textile québécoise. De plus, il contribue à faire connaître ce secteur, ses perspectives et son développement. La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du CSMO Textile.