Archives par mot-clé : compétences

réflexion sur ses compétences

Réflexion sur ses compétences

réflexion sur ses compétencesPrendre le temps d’identifier ses compétences permet de se reconnaître des capacités. Inévitablement, cette «reconnaissance» intervient favorablement sur notre estime personnelle et sur notre sentiment d’efficacité.

Quelles compétences vous reconnaissez-vous?

Je vous propose de reporter le résultat de votre réflexion sur papier, car les écrits restent… Et servent à plusieurs choses, entre autres à vous rappeler une bonne partie de la richesse qui vous habite.

Commençons par les compétences sociales développées à travers vos expériences professionnelles. Il peut s’agir de l’entregent, la courtoisie, l’esprit d’équipe, le sens du public, l’empathie, la diplomatie, la loyauté, etc.

Compétences associées aux différents savoirs

Passons aux compétences associées aux emplois que vous avez occupés jusqu’à maintenant. Par exemple, la facilité d’organisation, la capacité de planification, la facilité à établir des priorités, la capacité à mener plusieurs tâches de front, la capacité à gérer son temps, une bonne dextérité manuelle, etc.

  • Quelles compétences vos employeurs et collègues de travail vous reconnaissent-ils?
  • Lesquelles avez-vous développées en termes de savoir, de savoir-faire et de savoir-être?
  • Qu’avez-vous su développer au fil des années à travers chacun de vos intérêts personnels, engagements familiaux, sociaux, récréatifs?

En prenant cet exercice à cœur, tout en demeurant objectif dans votre réflexion, vous aurez vite fait de constater la richesse de votre expérience. En vous appropriant ces compétences, vous saurez les mettre en valeur et les exploiter à différentes fins. Par exemple, mettre à jour votre offre de service (CV marketing), vous préparer pour une entrevue, les utiliser dans une lettre de motivation, négocier votre salaire, un changement de poste ou une promotion. Dans un contexte tout à fait personnel, cet exercice vous permettra à coup sûr de revivifier votre estime personnelle.

Un aide-mémoire qui fait du bien

Surtout, n’oubliez pas de garder à portée de main le document sur lequel vous aurez énoncé vos compétences. Ça fait toujours du bien de se remémorer les bons aspects de sa personnalité. Et qui sait à quel moment vous pourriez être appelé à mettre vos compétences sur le tapis rouge !!

Pas encore de projet de carrière?

Découvrez les services gratuits offerts chez Parachute Projets et donnez de l’envol à votre vie!!

Partager
portefeuille de compétences

Diversifiez votre portefeuille de compétences à la manière d’un REER

portefeuille de compétencesTout bon planificateur financier vous recommandera de diversifier votre portefeuille de placements REER. Ceci, pour profiter des hausses boursières ou vous protéger des baisses. Appliquer cette règle à la gestion de votre portefeuille de compétences est sans doute une bonne idée aussi. Dans un portefeuille de placements, on peut retrouver différentes formes d’actifs. En effet, des actions, obligations, titres à revenus fixes, bons du trésor, liquidités, etc. Même chose pour un portefeuille de compétences.

Savoir

Parmi les actifs « savoir », on retrouve toutes les connaissances associées au secteur d’activité où vous avez développé votre expérience. Par exemple, en finance, immobilier, droit, alimentation, santé, informatique, etc. Le domaine du savoir est vaste, riche, intéressant. Plus un portefeuille de connaissances est diversifié, plus larges sont nos horizons et notre culture. Et aussi, moins grands sont nos préjugés. En fait, les connaissances permettent de se démarquer, convaincre, influencer, éduquer.

Savoir-faire

Les actifs « savoir-faire » regroupent les aptitudes, habiletés, talents. Parmi les actifs savoir-faire très sollicités par les employeurs, on retrouve la facilité à travailler en équipe. Aussi, les compétences en leadership. Ou encore, les habiletés relationnelles, la capacité d’adaptation au changement. Pour les gestionnaire, l’aptitude à diriger des réunions, communiquer efficacement, former du personnel, transmettre un contenu, estimer les coûts, établir des priorités, gérer le stress, trouver des solutions et les mettre en action, etc.

La plupart des actifs savoir-faire s’apprennent ou se développent de façon autodidacte ou par voie de formations à la carte, que ce soit en classe, à distance ou par webinaires. Aussi, de plus en plus de formations universitaires gratuites non créditées sont offertes en ligne. Un bon portefeuille de savoir-faire devrait au moins contenir de 10 à 15 titres. Vous pouvez puiser dans vos savoir-faire personnels, car ils se révèlent parfois être une vraie mine d’or, sous-estimée d’ailleurs.

Savoir-être

Les actifs « savoir-être » sont les plus précieux. Pourquoi? Ne les acquièrent pas qui veut, mais qui peut. En cas de tempête, d’accident ou de réorientation de votre carrière, impossible de les voir perdre de la valeur. La plupart des savoir-être s’expriment tôt dans l’enfance et s’affinent avec le temps. Lorsqu’ils sont encouragés ou renforcés par l’environnement immédiat, ils deviennent les cartes atouts. Ils feront toute la différence en entrevue de sélection ou en situation de crise, par exemple.

Les titres les plus recherchés sont : le jugement, l’efficacité, le sens des affaires, l’esprit d’entreprise, le sens du public, l’esprit d’innovation, le respect (de soi, des autres, des lieux, des outillages, des règles, etc.), l’intégrité, la rigueur, le professionnalisme, la maîtrise de soi, le charisme, le goût du travail, la débrouillardise, l’initiative, la créativité, l’imagination, la détermination, la persévérance, etc. Un top cinq prévaut dans cette catégorie d’actifs. Si vous hésitez à déterminer vos meilleurs titres, consultez votre environnement. Demandez, par exemple, qu’on vous indique vos plus grandes qualités. Vous serez probablement sur de très bonnes pistes.

3 façons d’acquérir de nouvelles compétences

Découvrez notre trousse d’orientation Se réorienter chez soi et à son rythme, prête à télécharger.

SE RÉORIENTER CHEZ SOI À SON RYTHME

votre jeune du secondaire ou du collégial n’a pas encore fixé un choix de carrière? Permettez-lui de le découvrir grâce à notre outil d’orientation autonome : Le choix de carrière en 4 étapes.

LE CHOIX DE CARRIÈRE SIMPLIFIÉ

La trousse téléchargeable Le projet professionnel permet de faire le tour de votre histoire personnelle et professionnelle. En effet, votre histoire est riche de pistes pouvant vous conduire à identifier un projet qui fera du sens à vos yeux.

LE PROJET PROFESSIONNEL

Partager
reconnaissance des acquis

La reconnaissance des acquis et des compétences

reconnaissance des acquisLa reconnaissance des acquis (RAC), vous connaissez ?

On en entend parler de plus en plus. En navigant sur les sites collégiaux et sur les sites des commissions scolaires vous verrez une section entièrement consacrée à ce sujet. Il faut dire que depuis plusieurs années au Ministère de l’Éducation, on travaille sur le développement d’outils. Et aussi, de méthodes pédagogiques permettant aux adultes de faire reconnaître leurs acquis et compétences. Mais qu’est-ce que c’est au juste ? Pourquoi un adulte devrait penser à la reconnaissance des acquis?

La reconnaissance des acquis et des compétences s’inscrit dans le concept de la formation continue. Cela permet à un adulte de poursuivre ses apprentissages tout au long de la vie. Dans un monde où les changements sont constants, l’employé doit demeurer compétitif! Évidemment, il peut s’inscrire à certains programmes de courte durée. Par exemple, les Attestations d’études collégiales (A.E.C) ou les diplômes d’études professionnelles (D.E.P). Ceux-ci sont offerts à temps plein ou à temps partiel. Les universités offrent également des programmes de formation de jour ou de soir aux adultes.

La reconnaissance des acquis, c’est pour qui?

  • Des travailleurs expérimentés non diplômés et visés par une mise à pied;
  • Ou des immigrants diplômés dans leur pays mais qui n’arrivent pas à se trouver du travail dans leur domaine au Québec;
  • un employé qui souhaite obtenir une promotion mais qui ne répond pas aux qualifications requises de son employeur
  • une personne qui a acquis des connaissances et habiletés de façon autodidacte.

La reconnaissance des acquis, c’est une démarche flexible, souple et personnalisée. En effet, l’individu démontre qu’il possède les compétences grâce à ses expériences de travail ou de vie en lien avec un programme d’études. Un spécialiste de contenu (un enseignant expérimenté, dans la plupart des cas) décidera des modalités d’évaluation des compétences (exercices pratiques, entrevue, etc.). On pourra donc reconnaître les compétences du candidat. Et transmettre à ce-dernier un relevé de notes ou un diplôme. Par ailleurs, si certaines compétences du programme sont à acquérir (ce qu’on appelle la formation manquante), différents moyens seront alors proposés. Par exemple,  une formation à temps partiel, formation en entreprise, compagnonnage, etc. En fait, la formule s’avère  plus dynamique et souvent plus motivante, car adaptée à la réalité des individus.

Pour en savoir plus consultez le site internet spécialisé sur le sujet. Vous y trouverez une foule d’information, les étapes pour déposer une demande, etc.).

Pas encore de projet d’emploi?

Si vous souhaitez réorienter votre carrière, n’hésitez pas à vous procurer notre trousse : Se réorienter chez soi et à son rythme. Vous serez alors guidé vers un test d’orientation, puis vers des métiers liés à votre profil. Vous pourrez ensuite valider votre orientation grâce à des étapes qui ont fait leurs preuves.

SE RÉORIENTER CHEZ SOI À SON RYTHME

Si votre jeune du secondaire ou du collégial n’a pas encore identifié un choix de carrière, nous l’invitons à parcourir notre trousse: Le choix de carrière en 4 étapes. Son engagement à travers les étapes de cette trousse lui permettra de fixer un choix de programme ou un choix de carrière de façon assurée.

LE CHOIX DE CARRIÈRE SIMPLIFIÉ

Partager