Archives par mot-clé : intervention en délinquance

Technicien d’intervention en délinquance

Pourquoi ça bouge ?

Le technicien d’intervention en délinquance est un métier répertorié dans l’outil de choix de métiers « 350 métiers où ça bouge ». Ça bouge, car le technicien d’intervention en délinquance est amené à intervenir en situation de crise.  Il anime des rencontres devant un groupe et gère des conflits. Aussi, il travaille avec des intervenants externes comme les policiers, les agents correctionnels, etc. Certaines situations peuvent lui faire vivre des moments intenses en émotions.  Ceci fait en sorte qu’il doit être prêt à intervenir lors de situations imprévisibles.

La réalité du technicien en délinquance

Le technicien en délinquance doit aider, soutenir, accompagner et encadrer des personnes en réhabilitation ou en détention. Il planifie, élabore et applique des plans d’intervention selon les besoins et la personnalité des gens. Bien sûr, ces plans sont adaptés au type de problème rencontré. Il  organise et anime des activités de groupe, identifie des solutions permettant la résolution de problèmes.

Les clientèles

Le technicien d’intervention en délinquance intervient en milieu scolaire, dans les centres jeunesse, auprès de jeunes délinquants ou de jeunes victimes d’actes criminels.  Il intervient aussi dans les maisons de jeunes, les organismes communautaires jeunesse et auprès de personnes sans domicile fixe. En centre de détention, il exerce un rôle auprès de détenus adultes afin de mieux les aider à réintégrer la société. En centre de réhabilitation ou de désintoxication, il joue un rôle actif auprès d’adultes en délinquance et ayant des problèmes de toxicomanies, d’alcoolisme ou de jeux impulsifs.  Dans les maisons d’hébergement pour femmes, il intervient auprès de victimes de violence.

La formation requise pour devenir technicien en délinquance

Une formation technique de niveau collégial permet d’accéder au métier d’intervention en délinquance.  Voici les établissements offrant la formation : Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Collège François-Xavier-Garneau, Cégep de la Gaspésie et des Îles, Collège Ahuntsic, Collège de Maisonneuve et John Abbott College.

Qualités requises

Passionné par une meilleure compréhension de l’être humain, il importe d’avoir une facilité à travailler auprès des gens, à communiquer et à écouter afin de créer un lien avec les personnes.  Il faut également une personnalité solide, organisée et dotée d’un bon sens de l’observation et d’un bon jugement.  Une rapidité d’exécution dans la prise de décision est importante, pour répondre rapidement aux imprévus.  L’imagination et la créativité peuvent être utiles pour trouver des solutions innovatrices et efficaces.  Le travail d’équipe est fort présent, car plusieurs intervenants interagissent dans les mêmes milieux et auprès des mêmes individus afin de travailler en multidisciplinarité.

Le salaire

Comme beaucoup d’autres métiers, le salaire annuel variera en fonction du lieu de travail; il peut se situer de 28 000 $ à 53 000 $. Les milieux communautaires et le réseau public représentent les principaux employeurs.

Vous souhaitez vous réorienter ou faire un choix de carrière à partir de votre domicile?

N’hésitez pas à vous procurer notre trousse d’orientation, Le choix de carrière en 4 étapes. Ou encore, si vous êtes adulte et souhaitez vous réorienter à partir de votre domicile et à votre rythme, découvrez: Se réorienter chez soi.