Archives par mot-clé : mécanicien

Mécanicien de machines agricoles

Tiré du livre de choix des carrière « 350 métiers où ça bouge », voici comment ça bouge pour le métier de mécanicien de machines agricoles!

Pourquoi ça bouge

Le mécanicien de machines agricoles obtient une cote 4/6 associée aux critères « ça bouge ».  Pour se qualifier à notre répertoire, un métier où ça bouge doit en comporter au moins deux sur six. Le mécanicien de machines agricoles est donc un métier où ça bouge parce que les tâches sont variées avec de fréquents changements.  La position corporelle du travail vise une alternance assis, debout, en marche.  Le métier nécessite de se déplacer sur de faibles ou longues distances.  Finalement, de bons réflexes sont nécessaires, de l’endurance ou de l’agilité physique.

Formation nécessaire

Un DEP en mécanique agricole est nécessaire pour accéder à ce métier.  Ce programme est offert dans les établissements suivants : CFP Mont-Joli-Mitis, École d’agriculture Nicolet, Centre de formation agricole St-Anselme, CFP Coaticook, Centre de formation agricole Mirabel, École professionnelle Saint-Hyacinthe et CS du Pays-des-Bleuets et du Pavillon de l’Argile de la CS des Samares.

Le salaire

Le salaire horaire minimum moyen se situe de 16,50 $ à 18,99 $ tandis que le maximum moyen se situe de 32,50 $ à 37,49 $.

Qualités requises

Il est important d’avoir une bonne santé, car il faut travailler dans des endroits bruyants, poussiéreux ou malodorants.  Il est nécessaire de posséder une bonne condition physique et de l’endurance, car il faut travailler dans des positions inconfortables et lever certaines charges. Le métier nécessite de se déplacer chez le client afin de procéder aux réparations. La bonne coordination œil-main, des habiletés et la dextérité manuelles sont importantes, car il faut manipuler et réparer diverses composantes. De plus, la capacité d’analyse et le sens de l’observation  sont primordiaux pour détecter et résoudre un problème ou une défectuosité.  Enfin, minutie, précision et souci du détail sont des qualités importantes afin de monter, démonter et réparer des pièces délicates. Il faut également être autonome et débrouillard, car il faut travailler souvent seul.  Finalement, il faut être ouvert aux changements technologiques, car ce domaine évolue constamment.

Vous souhaitez vous réorienter ou faire un choix de carrière à partir de votre domicile?

N’hésitez pas à vous procurer notre trousse d’orientation, Le choix de carrière en 4 étapes. Ou encore, si vous êtes adulte et souhaitez vous réorienter à partir de votre domicile et à votre rythme, découvrez: Se réorienter chez soi.