Archives par mot-clé : orientation de carrière saint-jérôme

Humoriste : un emploi à défi?

humoristeComme vous  savez, un humoriste présente des numéros qui visent à faire rire les spectateurs. Les humoristes présentent des spectacles dans une variété de contextes. Ils sont souvent assez polyvalents. Certains maîtrisent le monologue, la chanson, l’imitation. D’autres ont des aptitudes en danse. Chose certaine, ce métier requiert une bonne dose de travail, de passion et d’auto-motivation. De nombreuses heures de travail se cachent derrière chaque humoriste qu’on voit sur scène.

L’arrière-scène 

En tant que spectateur, on oublie souvent la grande préparation qui se cache derrière le dévoilement d’un numéro. La période d’écriture s’avère une partie très importante. En effet, les humoristes doivent penser à des gags qui feront rire un maximum de personnes tout en gardant un fil conducteur. De plus, au Québec, nous avons la chance d’avoir plusieurs humoristes talentueux. Ils se démarquent par une identité qui leur est propre. On peut penser à François Bellefeuille qui a un personnage colérique et Jean-François Mercier qui se cache derrière un personnage frustré.

Cette vocation exige une grande créativité et une capacité à renouveler son répertoire.  Il ne faut pas négliger aussi le fait qu’ils apprennent leur numéro par cœur avec les intonations et des expressions faciales recherchées.

Du travail et de l’audace

Les humoristes doivent tester leur numéro à travers divers événements corporatifs ou dans des bars. Cela demande une bonne capacité d’observation et d’adaptation. En effet, car ils doivent ajuster leur numéro selon la réponse du public et être ouverts à la critique.  Aussi, ils accueillent les conseils de d’autres spécialistes du domaine et ils s’appuient mutuellement.  Lorsqu’ils se sentent prêts, ils présentent enfin leur spectacle à la télévision, à la radio, lors d’événements spéciaux.

Les exigences du métier humoriste

Les humoristes n’ont pas besoin d’une formation spécifique pour monter sur scène. Cependant, l’École nationale de l’humour permet d’acquérir les outils pour évoluer au sein de ce métier.  Plusieurs grands humoristes ont étudié à cette école: Mike Ward, Martin Matte et Louis-Josée Houde.  Plusieurs sont issus de l’impro comme Julien Lacroix, Maude Landry, et Virginie Fortin. Ce choix de carrière exige un gros  travail sur soi et de la persévérance, puisqu’il est difficile de percer dans le milieu.

Le salaire d’un humoriste?

Plusieurs humoristes ont un autre emploi parallèle. Leur passion ne suffit pas à rencontrer les fins de mois. Certains autres vivent très aisément. Tout dépend de la popularité de l’humoriste et où le numéro est présenté. Le salaire est souvent un heureux mélange de persévérance dans le temps, de bon timing, d’une capacité à se démarquer, à bien cibler leur marché et à s’entourer de personnes clés.

Vous devez fixer un choix de carrière et souhaitez explorer des choix qui conviennent à votre profil?  Laissez-vous guider par la trousse :

Le choix de carrière en 4 étapes

Partager
technicien architecture navale

Technicien en architecture navale

technicien architecture navaleTiré du livre 350 métiers où ça bouge, découvrez le métier passionnant de technicien en architecture navale.

Comme cet emploi nécessite de s’impliquer dans toutes les étapes de conception, de construction, de modification ou de réparation de navires, le technicien en architecture navale est toujours en mouvement.  À certains postes, il peut être appelé à travailler en mer pour effectuer des essais, des inspections ou des évaluations. On retrouve donc une bonne variété au niveau des tâches. On peut concevoir un bateau de pêche jusqu’à réparer un bateau pompier!

Comme il existe une variété quasi-infinie de bateaux, il est rare que le travail soit redondant.  Pour les gens qui n’aiment pas la routine, il s’agit d’un avantage indéniable de pouvoir changer de type de travail… à l’intérieur du « même » emploi !

La formation conduisant au titre de technicien en architecture navale

Il faut suivre le Diplôme d’études collégiales en architecture navale au Cégep de Rimouski à l’Institut maritime du Québec. Cette vidéo donne un bon aperçu de la formation conduisant au métier.

Un salaire intéressant

Selon la base de données Repères, le salaire minimum moyen est de 33 000$-37 999$ et le maximum annuel est de 75 000$ à 84 999$.

Qualités associées au métier de technicien en architecture navale

Quelques unes des qualités nécessaires pour réussir comme technicien en architecture navale:

  • Aptitudes pour les mathématiques, les sciences et le dessin technique
  • Capacité de bien comprendre des plans et devis
  • Capacité d’analyse et de synthèse
  • Minutie, précision, souci du détail
  • Sens des responsabilités
  • Sens de l’observation et curiosité scientifique
  • Bonne méthode de travail
  • Créativité, imagination et ingéniosité
  • Sens de l’organisation
  • Facilité à travailler en équipe et leadership
  • Très bonnes connaissances en informatique
  • Maîtrise de la langue française parlée et écrite
  • Bonne connaissance de la langue anglaise (le bilinguisme est souvent exigé)

Conditions de travail associées au métier

En conception et fréquemment en supervision et en inspection, le technicien en architecture navale peut travailler à l’extérieur, à des températures variables, dans le bruit, avec la présence d’humidité et de poussière, en espace clos ou en hauteur.

De bonnes perspectives d’emplois

Les perspectives d’emploi associées au métier de technicien en architecture navale sont favorables. En effet, on peut aussi travailler à son compte, pour des bureaux d’ingénieurs-conseils en génie maritime, des chantiers maritimes. Aussi, pour des concessionnaires de bateaux, de moteurs hors-bord et d’accessoires pour bateaux. De plus, les deux paliers de gouvernement embauchent, tout comme les transporteurs maritimes et les usines de fabrication et de réparation d’embarcations.

Pour aller plus loin

Le comité sectoriel de l’industrie maritime

Et puisque le technicien en architecture navale est aussi un technologue professionnel, il peut faire partie d’un Ordre: L’ordre des technologues professionnels du Québec 

Découvrez le guide 350 métiers où ça bouge

Rencontrer un orienteur dans les Laurentides

Votre jeune est à la recherche d’un choix de carrière motivant? Une consultation avec un conseiller d’orientation l’aidera à mieux se connaître et ainsi mieux évaluer quels projets il aurait avantage à explorer. Une démarche d’orientation au privé comporte en moyenne 5 rencontres. Ces rencontres couvrent une évaluation 360 degrés du profil individuel. Ainsi accompagné, le jeune peut identifier les domaines d’intérêts, les programmes, les perspectives professionnelles associés à son profil.  Nos services sont offerts en présentiel près de Saint-Sauveur. N’hésitez pas à nous contacter par courriel pour plus d’informations ou par téléphone au 450 492-5050.

Vous visez une réorientation de carrière et ne savez pas par où amorcer votre réflexion? Quelles étapes parcourir? Un orienteur ou conseiller d’orientation peut vous accompagner dans vos démarches. Nos services sont offerts en présentiel près de Saint-Sauveur. N’hésitez pas à nous contacter par courriel pour plus d’informations ou par téléphone au 450 492-5050.

Démarche d’orientation par soi-même

Si votre jeune ne souhaite pas consulter mais explorer par lui-même des programmes en fonction de ses intérêts, nous avons développé une trousse d’orientation numérique. Le choix de carrière en 4 étapes. Cette trousse en quatre étapes lui permettra d’identifier son profil d’intérêt, explorer des métiers et programmes et connaître la façon de valider son choix final.

Pour une réorientation de carrière à l’âge adulte, nous avons aussi prévu une trousse: Se réorienter. N’hésitez pas à explorer de nouvelles opportunités en fonction de votre profil.

Partager