Archives par mot-clé : programmes de formation

reconnaissance des acquis

La reconnaissance des acquis et des compétences

reconnaissance des acquisLa reconnaissance des acquis (RAC), vous connaissez ?

On en entend parler de plus en plus. En navigant sur les sites collégiaux et sur les sites des commissions scolaires vous verrez une section entièrement consacrée à ce sujet. Il faut dire que depuis plusieurs années au Ministère de l’Éducation, on travaille sur le développement d’outils. Et aussi, de méthodes pédagogiques permettant aux adultes de faire reconnaître leurs acquis et compétences. Mais qu’est-ce que c’est au juste ? Pourquoi un adulte devrait penser à la reconnaissance des acquis?

La reconnaissance des acquis et des compétences s’inscrit dans le concept de la formation continue. Cela permet à un adulte de poursuivre ses apprentissages tout au long de la vie. Dans un monde où les changements sont constants, l’employé doit demeurer compétitif! Évidemment, il peut s’inscrire à certains programmes de courte durée. Par exemple, les Attestations d’études collégiales (A.E.C) ou les diplômes d’études professionnelles (D.E.P). Ceux-ci sont offerts à temps plein ou à temps partiel. Les universités offrent également des programmes de formation de jour ou de soir aux adultes.

La reconnaissance des acquis, c’est pour qui?

  • Des travailleurs expérimentés non diplômés et visés par une mise à pied;
  • Ou des immigrants diplômés dans leur pays mais qui n’arrivent pas à se trouver du travail dans leur domaine au Québec;
  • un employé qui souhaite obtenir une promotion mais qui ne répond pas aux qualifications requises de son employeur
  • une personne qui a acquis des connaissances et habiletés de façon autodidacte.

La reconnaissance des acquis, c’est une démarche flexible, souple et personnalisée. En effet, l’individu démontre qu’il possède les compétences grâce à ses expériences de travail ou de vie en lien avec un programme d’études. Un spécialiste de contenu (un enseignant expérimenté, dans la plupart des cas) décidera des modalités d’évaluation des compétences (exercices pratiques, entrevue, etc.). On pourra donc reconnaître les compétences du candidat. Et transmettre à ce-dernier un relevé de notes ou un diplôme. Par ailleurs, si certaines compétences du programme sont à acquérir (ce qu’on appelle la formation manquante), différents moyens seront alors proposés. Par exemple,  une formation à temps partiel, formation en entreprise, compagnonnage, etc. En fait, la formule s’avère  plus dynamique et souvent plus motivante, car adaptée à la réalité des individus.

Pour en savoir plus consultez le site internet spécialisé sur le sujet. Vous y trouverez une foule d’information, les étapes pour déposer une demande, etc.).

Pas encore de projet d’emploi?

Si vous souhaitez réorienter votre carrière, n’hésitez pas à vous procurer notre trousse : Se réorienter chez soi et à son rythme. Vous serez alors guidé vers un test d’orientation, puis vers des métiers liés à votre profil. Vous pourrez ensuite valider votre orientation grâce à des étapes qui ont fait leurs preuves.

SE RÉORIENTER CHEZ SOI À SON RYTHME

Si votre jeune du secondaire ou du collégial n’a pas encore identifié un choix de carrière, nous l’invitons à parcourir notre trousse: Le choix de carrière en 4 étapes. Son engagement à travers les étapes de cette trousse lui permettra de fixer un choix de programme ou un choix de carrière de façon assurée.

LE CHOIX DE CARRIÈRE SIMPLIFIÉ

Partager