Archives par mot-clé : projet professionnel

les valeurs au travail

La place des valeurs au travail lors du choix de carrière

les valeurs au travailQui se ressemble, s’assemble ou les contraires s’attirent? N’y a-t-il pas une dichotomie? Non, les deux sont justes, selon moi. Nous sommes attirés par des personnes qui ont des habiletés complémentaires aux nôtres, mais qui partagent les mêmes valeurs que nous. Si l’on choisit d’être accompagné par quelqu’un qui ne possède pas les mêmes valeurs, la durée de la relation est comptée ou du moins, la qualité en sera affectée. Le choix d’un(e) partenaire de vie n’est pas si différent du choix de carrière. Si l’on ne tient pas compte de nos valeurs au travail, ce choix se fera de façon immature.

Essence de nous-mêmes

Une valeur peut se traduire par l’importance que l’on accorde à des principes fondamentaux consciemment ou non. Dès l’enfance, nos parents nous transmettent des valeurs. À l’école, le réseau de contacts s’élargit et chaque personne que l’on croise peut influencer notre pensée. Il en va de même tout au long de notre vie.  Nos expériences définissent nos valeurs et forgent ainsi notre identité.

Les valeurs au travail en 4 catégories

Adhérant à ce concept, il importe d’accompagner son client dans l’identification de ses valeurs personnelles, professionnelles, familiales et culturelles. Je tiens à préciser que les valeurs culturelles ne se rapportent pas seulement à l’origine ethnique, mais bien à la culture en générale. Ainsi, un parent et son enfant né au même endroit, à des époques différentes, n’auront pas la même liste exhaustive de valeurs culturelles. Notre mode de vie a une influence sur nos valeurs. Certes, la famille aura une influence en transmettant ses valeurs. L’adulte en devenir choisira d’y adhérer ou non.

Durant la préparation d’un projet professionnel, le client doit tenir compte de toutes ses valeurs y compris ses valeurs professionnelles. Il existe plusieurs exercices pratiques aidant les clients à l’élaboration d’une liste de valeurs qui leur sont propres. Ainsi, si la personne n’y accorde que peu d’importance, elle négligera ses choix de clients potentiels (employeurs visés). Cela aura une grande incidence sur la qualité du climat de travail. Ce piège est davantage courant lorsque la personne est dans une situation économique précaire. Elle aura alors tendance à négliger cet aspect et choisir des emplois qui ne lui ressemblent pas, par peur de se retrouver sans emploi. Le coach doit refléter cette observation et analyser la réaction du client.

Identifiez vos principales valeurs au travail

La valeur accordée au projet

Que ce soit pour démarrer sa propre entreprise ou pour travailler au sein d’une autre, le client doit réfléchir à la valeur qu’il accorde à son projet. Plus il lui en accordera, plus son projet sera bien ficelé et par conséquent, sa candidature se démarquera par rapport aux autres. Cela nécessitera une préparation pour établir les bases de son projet (les services à offrir, le salaire attendu, le territoire à couvrir pour offrir ses services et le type de clientèle à qui il s’adressera). Il pourra ainsi mettre en valeur ses compétences et ses intérêts envers ce projet. Les clients potentiels (ou les employeurs) évalueront si ses services correspondent à leurs besoins et détermineront s’ils en ont besoin. Les résultats de sa démarche serviront de baromètre pour évaluer le réalisme de son objectif.

Le projet professionnel réaliste : trouver un sens basé sur ses valeurs au travail

Suite à cette réflexion, le projet étant maintenant réaliste et réalisable à court terme, il donnera alors un sens à notre activité à laquelle nous accordons plusieurs heures par semaine, le travail. Lorsque l’emploi choisi correspond à nos valeurs, il n’est pas rare qu’il puisse donner de l’énergie plutôt que de nous en enlever. En d’autres mots, lorsque nous sommes en symbiose avec notre métier, nous reconnaissons l’impact que nous avons dans la société et cela nous motive à poursuivre. C’est donc dire que nos valeurs et nos motivations vont de pairs, et ce, dans plusieurs sphères de notre vie. La vie professionnelle n’en fait pas exception.

L’expression être sur son X correspond à l’adéquation d’une grande satisfaction dans plusieurs sphères de la vie. Être sur son X dans son cheminement professionnel peut alors être désigné comme étant doté d’une maturité vocationnelle. Cette maturité transparaît en entrevue et permet d’obtenir le poste convoité. Ensuite, elle sera captée par les clients qui seront satisfaits de ses services, ce qui augmentera la performance du professionnel et par le fait même sa motivation à poursuivre sa carrière. On parlera alors d’accomplissement professionnel.

Vous réorienter dans le sens de vos valeurs au travail?

La trousse d’orientation numérique : Se réorienter permet une réorientation à son rythme, dans le confort de son domicile.  Découvrez des carrières orientées sur votre profil d’intérêts, sur vos valeurs et sur vos critères de satisfaction personnelle.  Découvrez vos valeurs et voyez comment vous pouvez les actualiser dans votre vie à l’aide de l’outil de coaching pertinent.

recherche d'emploi

Six attitudes à éviter face à la recherche d’ emploi

attitudes à éviterChez Parachute Carrière, nous utilisons la méthode entrepreneuriale d’insertion professionnelle (MEIP) en recherche d’emploi. Cette approche est fondée sur le développement d’une attitude fondamentale pour assurer son autonomie professionnelle, soit l’esprit d’entreprise. Pour illustrer certains de ses fondements, nous avons défini six attitudes et comportements à éviter. Ceci, pour la bonne raison qu’ils font tous échec à l’esprit d’entreprise. En effet, lorsqu’on souhaite avoir du succès dans sa recherche d’emploi, c’est-à-dire obtenir des résultats, il vaut mieux éviter les énergies improductives. 

Les six attitudes à éviter en période de recherche d’emploi :

1. L’attitude Petit Poucet

Aller remplir des demandes d’emploi d’une entreprise à une autre (pour ceux qui le font encore), sans même rencontrer la personne responsable du service où l’on souhaite intervenir.

2. L’attitude devinette

Acheminer votre CV en inscrivant « N’importe quoi », lorsqu’on demande d’indiquer pour quel emploi vous postulez. Ou encore, faire parvenir massivement son CV par courriel à des adresses « info@xyz.com » sans indiquer à quel titre vous offrez vos services.

3. L’attitude Y’en ont besoin partout

Acheminer votre CV un peu partout, par courriel, sans savoir si votre offre est pertinente avec les profils carrière de l’entreprise.

4. L’attitude 6/49

Remplir des demandes d’emplois (si vous le faites encore), acheminer votre CV de façon aléatoire en tant que candidature spontanée, puis attendre que le téléphone sonne.

5. L’attitude marathon

Consulter les rubriques, sites d’offres d’emploi ou autres et envoyer votre CV en même temps que 300 autres personnes qui postulent au même emploi.

6. L’attitude Y’en a pas de job!

Ne pas avoir de projet. En effet, si vous vous reconnaissez à travers cette famille d’attitudes, il est grand temps de joindre un groupe de recherche d’emploi. Ou encore, contacter un conseiller en développement de carrière ou un spécialiste de l’orientation. Bien sûr, un professionnel vous aidera à identifier un projet professionnel qui puisse avoir du sens à vos yeux. Lorsque vous aurez identifié celui-ci, croyez-moi, vous aurez le goût d’entreprendre. Votre esprit d’entreprise sera agréablement ravivée; tout comme votre moral, d’ailleurs.

Consultez la série recherche d’emploi Entreprendre pour obtenir des trousses d’auto-coaching vous permettant de développer votre esprit d’entreprise. En effet, ces documents vous feront cheminer, étape par étape. D’abord, on vous guidera vers la définition d’un projet mobilisant. Ensuite, on vous fera vivre, de façon enthousiaste, la réalisation de votre projet jusqu’à l’étape de l’entrevue et bien plus!

Choisir une orientation?

Si par ailleurs, vous souhaitez explorer des métiers ou nouveaux projets de carrière, nous vous invitons à découvrir nos deux trousses d’orientation. La première est destinée aux jeunes du secondaire ou du collégial: Le choix de carrière en 4 étapes. La seconde est destinée aux adultes qui souhaitent se réorienter : Se réorienter chez soi.  Dans les deux cas, vous devrez passer un test d’orientation. À l’aide d’une base de données, vous aurez accès aux métiers en lien avec votre profil. Vous serez ensuite guidé vers les étapes permettant de valider votre nouvelle orientation. Les deux trousses sont téléchargeables immédiatement.