Archives par mot-clé : recherche d’emploi après 55 ans

LinkedIn

Les médias sociaux en recherche d’emploi

LinkedInLes médias sociaux sont un outil dynamique en recherche d’emploi.  En effet, pour plusieurs bonnes raisons : grande visibilité, beaucoup d’informations y circulent, nombre élevé d’utilisateurs, rapidité d’exécution.  Actuellement, le plus utilisé en recherche d’emploi est LinkedIn, mais Facebook l’est tout autant.  Il ne faut pas oublier Twitter, Pinterest, Instagram qui pourraient être utiles.

Les façons d’utiliser les médias sociaux

Plusieurs emplois se dénichent encore aujourd’hui par le bouche-à-oreille.  Donc, si tous vos contacts « sociaux » sont au courant que vous avez des services à offrir, cela facilitera vos recherches d’emploi.  La première chose à faire est de leur souligner que vous êtes disponible.  En effet, expliquez brièvement vos compétences (surtout pour les contacts de vos contacts).  Demandez si quelqu’un a besoin d’une personne comme vous et inviter vos contacts à partager votre publication.

Évidemment, il faut s’adapter à chaque réseau social.  Pour LinkedIn, ce serait bien de mettre votre profil à jour en utilisant la mention « en recherche de nouveaux défis professionnels ».  De cette façon, les gens seront au courant de votre disponibilité.  Il faut garder en tête que ces outils, bien utilisés, peuvent grandement influencer votre recherche d’emploi.

Côté pervers

Il n’y a pas que de bons côtés à utiliser les médias sociaux.   Je connais moins Pinterest et ne maîtrise pas Twitter et Instagram sur le bout des doigts, mais je vous parlerai de ce que j’ai testé.  La première chose est les photos/vidéos que vous déposez et les commentaires que vous écrivez sur vos comptes : MÉFIEZ-VOUS !  Il est probable que vous ayez déposé ces photos ou commentaires pour des raisons fort pertinentes et que la majorité de vos contacts comprendront pourquoi vous l’avez fait.  Toutefois, pour le public en général, peut-être même un futur patron, il est possible que la première impression que vous lui fassiez, soit cette photo.

Jamais 2 chances de faire bonne impression

À l’ère des médias sociaux, la première impression passe souvent par ces outils. Il faut donc faire attention, car beaucoup d’employeurs prennent la peine de vérifier, d’aller voir sur nos comptes.  De plus, pour Pinterest et Instagram, des sites de publication de photos personnelles ou d’appréciation de photos publiques, ils pourraient jouer contre vous, selon les photos que vous publiez ou dites aimer.

Paramètres de confidentialité et configuration

Votre vie personnelle n’est l’affaire de personne.  Il est donc important, si vous êtes un adepte des médias sociaux, de prendre le temps de bien comprendre les paramètres de confidentialité et de bien configurer vos comptes.  Il est possible de bien gérer l’accès à vos informations.  Cependant, les paramètres de confidentialité ne sont pas toujours évidents, il faut prendre le temps de bien les lire.  Il faut s’assurer de savoir qui a accès à nos photos/commentaires, qui peut commenter, qui peut partager ou republier, etc. Valider tous ces paramètres de confidentialité peut prendre du temps, mais ça en vaut la peine.

Ordinateur ou téléphone intelligent

Portez attention aux détails, à la configuration des applications sur vos appareils. Par exemple, Pinterest est complètement différent sur l’ordinateur, comparativement sur un téléphone. Théoriquement, si vous utilisez le téléphone ainsi que l’ordinateur, vous devriez être protégé de la même façon, mais si vous n’utilisez que le téléphone, il est important de bien comprendre les paramètres de sécurité.  Le cellulaire étant plus petit, attention aux détails.

Vous souhaitez vous réorienter ou faire un choix de carrière à partir de votre domicile?

N’hésitez pas à vous procurer notre trousse d’orientation, Le choix de carrière en 4 étapes. Ou encore, si vous êtes adulte et souhaitez vous réorienter à partir de votre domicile et à votre rythme, découvrez: Se réorienter chez soi.

La recherche d’emploi après 55 ans

La recherche d’emploi des années 70-80

Ceux qui ont 55 ans et plus aujourd’hui ont connu l’époque des années fin 70, début 80 où le marché de l’emploi était totalement différent. Les gens n’avaient qu’à se déplacer, faire le tour des entreprises et se présenter chez les employeurs. Ils étaient alors accueillis et devaient la plupart du temps remplir un formulaire d’embauche sur place. Souvent, ils se faisaient offrir de commencer à travailler la journée même ou dans les jours qui suivent. Ils pouvaient aussi avoir recours à leur réseau de contacts et se faisaient offrir des postes sans avoir à passer un processus d’embauche.  D’ailleurs, à cette époque, les entrevues étaient soit inexistantes, soit peu élaborées surtout pour des postes d’ouvriers. Et quand les travailleurs perdaient leur emploi, plusieurs diront qu’ils n’avaient qu’à s’adresser à la compagnie voisine pour débuter aussitôt un nouvel emploi.

La recherche d’emploi aujourd’hui

Autres temps, autres mœurs, il n’en est rien aujourd’hui. Les entreprises sont en compétition et doivent, par conséquent, être le plus rentable possible. Cela implique qu’ils n’ont pas le temps d’accueillir les chercheurs d’emploi. La méthode la plus courante est d’envoyer le curriculum vitae par courriel à la personne responsable du service visé, ou s’inscrire sur le site internet de l’entreprise pour poser sa candidature. Pour se démarquer, il sera important de se mettre en valeur.  Il y a moins de postes disponibles et les exigences sont plus élevées. Depuis les années 90, l’entrevue a un rôle crucial dans l’embauche de personnel. Les employeurs posent plus de questions, non seulement sur votre expérience, mais aussi sur votre personnalité. Puisque nous passons plusieurs heures par semaine au travail, il est très important que vous ayez une personnalité qui cadre avec le reste de l’équipe afin de maintenir l’harmonie du climat de travail. Vous devez aussi être un atout pour l’équipe de par votre expérience, vos compétences et votre attitude.

Les personnes de 55 ans et plus sont recherchées

J’entends souvent mes clients âgés de 55 ans et plus me faire part de leurs inquiétudes face à leur candidature. Ils craignent que les employeurs soient plus enclins à embaucher des jeunes qui seront plus en forme, selon la pensée populaire. À cela je réponds qu’au contraire, plusieurs dirigeants d’entreprises s’arrachent les 55 ans et plus! Pourquoi? Parce qu’ils ont la réputation d’être vaillants, fiables et loyaux. De plus, leur situation familiale est différente des jeunes. Ils n’ont plus de responsabilités familiales, donc moins d’absentéisme pour les rendez-vous du petit dernier. Vous vous souvenez de la publicité prônant la liberté 55 ? Peu de gens ont pu bénéficier de ce projet. De plus en plus de personnes retardent leur retraite et ce pour différentes raisons : problèmes financiers, besoin de socialiser en travaillant, passionnés par leur métier, etc. Les jeunes ne sont pas un gage de longévité au travail. Ils peuvent décider de partir volontairement pour gravir les échelons ailleurs. La plupart des 55 ans et plus n’ont pas cette motivation. Ils se sont déjà réalisés auparavant et ne sentent pas le besoin de changer d’emploi.

Des outils adaptés pour les personnes de 55 ans et plus

Si vous avez consulté les offres d’emploi parues sur le site Placement en ligne d’Emploi-Québec, vous avez sans doute remarqué que certains employeurs spécifient qu’ils invitent les personnes ayant 55 ans et plus à postuler. Vous saurez alors que pour cet employeur, la maturité d’âge est un avantage.  Attention de ne pas négliger les employeurs qui ne spécifient pas ce détail dans leur affichage de poste. L’expérience de vie face à différentes situations et les compétences développées sont à mettre en avant plan et ce, sans aucune gêne! En entrevue, il faut présenter des exemples concrets de situations vécues à d’autres postes, car c’est ainsi qu’on peut convaincre un employeur de sa valeur.  Emploi-Québec offre aussi des subventions d’aide à l’emploi pour les gens qui ont de la difficulté à se trouver un emploi. Une personne d’expérience peut alors avoir le droit de recevoir une subvention salariale permettant d’obtenir un emploi dont le salaire serait bonifié avec l’aide d’Emploi-Québec. Sans compter qu’il est aussi possible d’être référé à un coach de carrière pour optimiser la démarche de recherche d’emploi.

Retour aux études après 55 ans, pourquoi pas?

Puisque l’âge de la retraite tend à s’éloigner de règles fixes, pourquoi ne pas en profiter pour se lancer dans un nouveau métier? Il existe de nombreuses formations, dont plusieurs sont de courte durée. N’hésitez pas à consulter des professionnels de l’orientation de carrière, lesquels vous aideront à voir plus clair dans vos démarches grâce à un bilan de compétences.