Archives par mot-clé : industrie maritime

technicien architecture navale

Technicien en architecture navale

technicien architecture navaleTiré du livre 350 métiers où ça bouge, découvrez le métier passionnant de technicien en architecture navale.

Comme cet emploi nécessite de s’impliquer dans toutes les étapes de conception, de construction, de modification ou de réparation de navires, le technicien en architecture navale est toujours en mouvement.  À certains postes, il peut être appelé à travailler en mer pour effectuer des essais, des inspections ou des évaluations. On retrouve donc une bonne variété au niveau des tâches. On peut concevoir un bateau de pêche jusqu’à réparer un bateau pompier!

Comme il existe une variété quasi-infinie de bateaux, il est rare que le travail soit redondant.  Pour les gens qui n’aiment pas la routine, il s’agit d’un avantage indéniable de pouvoir changer de type de travail… à l’intérieur du « même » emploi !

La formation conduisant au titre de technicien en architecture navale

Il faut suivre le Diplôme d’études collégiales en architecture navale au Cégep de Rimouski à l’Institut maritime du Québec. Cette vidéo donne un bon aperçu de la formation conduisant au métier.

Un salaire intéressant

Selon la base de données Repères, le salaire minimum moyen est de 33 000$-37 999$ et le maximum annuel est de 75 000$ à 84 999$.

Qualités associées au métier de technicien en architecture navale

Quelques unes des qualités nécessaires pour réussir comme technicien en architecture navale:

  • Aptitudes pour les mathématiques, les sciences et le dessin technique
  • Capacité de bien comprendre des plans et devis
  • Capacité d’analyse et de synthèse
  • Minutie, précision, souci du détail
  • Sens des responsabilités
  • Sens de l’observation et curiosité scientifique
  • Bonne méthode de travail
  • Créativité, imagination et ingéniosité
  • Sens de l’organisation
  • Facilité à travailler en équipe et leadership
  • Très bonnes connaissances en informatique
  • Maîtrise de la langue française parlée et écrite
  • Bonne connaissance de la langue anglaise (le bilinguisme est souvent exigé)

Conditions de travail associées au métier

En conception et fréquemment en supervision et en inspection, le technicien en architecture navale peut travailler à l’extérieur, à des températures variables, dans le bruit, avec la présence d’humidité et de poussière, en espace clos ou en hauteur.

De bonnes perspectives d’emplois

Les perspectives d’emploi associées au métier de technicien en architecture navale sont favorables. En effet, on peut aussi travailler à son compte, pour des bureaux d’ingénieurs-conseils en génie maritime, des chantiers maritimes. Aussi, pour des concessionnaires de bateaux, de moteurs hors-bord et d’accessoires pour bateaux. De plus, les deux paliers de gouvernement embauchent, tout comme les transporteurs maritimes et les usines de fabrication et de réparation d’embarcations.

Pour aller plus loin

Le comité sectoriel de l’industrie maritime

Et puisque le technicien en architecture navale est aussi un technologue professionnel, il peut faire partie d’un Ordre: L’ordre des technologues professionnels du Québec 

Découvrez le guide 350 métiers où ça bouge