Archives par mot-clé : équivalence 5 lanaudière

diplôme équivalence secondaire 5 et chapeau de graduation sur pile de livres

Le test équivalence secondaire 5

Réussir les tensTENS est l’abréviation de Tests d’équivalence de niveau secondaire, communément appelé équivalence secondaire 5.   Sous forme d’examens, on évalue vos connaissances en français, mathématiques, anglais, sciences économiques, sciences humaines et sciences naturelles. En réussissant le test équivalence 5, vous obtenez une attestation d’équivalence niveau secondaire.  Cela se traduit par une reconnaissance que vous avez les connaissances générales de 5e secondaire. Plusieurs avantages s’offrent donc à vous :

Variété des postes convoités

Si vous avez consulté les offres d’emploi affichées sur Internet ou dans les journaux, vous avez probablement remarqué que les employeurs recherchent au minimum un diplôme secondaire 5. Au Québec, selon IMT en ligne, 31 professions sont accessibles avec un secondaire non complété. Or, avec une équivalence du secondaire, on passe de 31 professions à 121 !

Meilleure estime de soi grâce à une équivalence secondaire 5

Nous avons été témoins d’une métamorphose de plusieurs clients qui ont réussi les TENS. Pour augmenter l’estime de soi, il faut être fier de ce que l’on a accompli. Si on s’acharne sur ses échecs, on n’y arrive pas. La réussite des tests équivalence 5 est un élément déclencheur. Ne comparez pas votre expérience de l’école secondaire à la passation de l’équivalence du secondaire. Vous pouvez réussir même si vous avez complété un secondaire 1.

Accessibilité à certaines formations

L’obtention de l’Attestation d’une équivalence du secondaire ouvre des portes à des DEP et même à certaines AEC collégiales. Les diplômes d’études professionnelles (DEP) exigent généralement un niveau de 3e et parfois de 4e secondaire complété. Avec une attestation équivalence 5 vous vous qualifiez. Il faut cependant vérifier s’il n’y a pas d’autres critères d’admission. Ou encore, des cours spécifiques du secondaire régulier.

Mise à niveau des connaissances générales  grâce aux TENS

En réussissant les tests équivalence secondaire 5, vous aurez mis à niveau vos connaissances. Vous aurez une meilleure compréhension du monde qui vous entoure. De plus, vous serez en mesure de mettre en valeur les connaissances acquises.

Si vous êtes une personne curieuse, autonome et qui apprend rapidement, vous pouvez étudier par vous-même afin de vous préparer à la passation des tests. Or, il est très utile de connaitre vos chances de réussir ces tests. Parachute Carrière rend désormais accessible son pré-test d’équivalence 5. En effet, ceci vous permet de connaître vos forces et faiblesses. Aussi, cela vous indique toutes les informations nécessaires pour vous préparer. Suite à vos résultats, vous saurez sur quelles matières vous concentrer. À cet effet, découvrez les cahiers de formation aux TENS bonifiés au fil des années par les conseillers de Parachute Carrière. En effet, Parachute a offert durant plusieurs années une formation préparatoire aux TENS. Ce sont ces cahiers de formation qui sont mis à votre disposition.

TÉLÉCHARGEZ LE PRÉ-TEST

Découvrez les astuces pour bien réussir les tests équivalence 5.

Partager
test équivalence secondaire 5

Ne manquez pas les tests équivalence 5

tests d'équivalence secondaire 5Le test équivalence secondaire 5 est toujours aussi mal connu du public, malgré près de 30 ans d’existence.  Les employeurs étant de plus en plus sélectifs, ils souhaitent avoir au sein de leur équipe des gens possédant une formation académique complétée. En effet, en consultant les offres d’emplois, vous ne serez pas surpris de découvrir que pour des postes non spécialisés, on demande un diplôme de niveau secondaire V ou une équivalence.

Test équivalence secondaire 5 : les avantages

Si vous n’avez pas de diplôme d’études secondaires, l’attestation équivalence secondaire 5 est une façon rapide et efficace de vous ouvrir des portes. Aussi, cela vous permet d’explorer des métiers ou carrières qui pourront vous mener loin.  L’attestation pour une équivalence secondaire 5 souligne que vous détenez un niveau de connaissance équivalant aux notions apprises au secondaire. Il ne remplace pas un diplôme d’études secondaires (DES), mais il est reconnu par la majorité des employeurs comme étant un équivalent.

Vous qualifier à des préalables de formation professionnelle ou technique

Cette attestation permet aussi de répondre aux préalables pour s’inscrire à une formation professionnelle ou technique. Par exemple, un diplôme d’études professionnelles (DEP) ou certaines attestation d’études collégiales (AEC). En révisant les matières liées aux tests d’équivalence secondaire 5, vous avez l’opportunité de valider vos capacités. Et aussi, votre intérêt face aux études. Et ce, avant de vous engager officiellement dans une formation spécialisée où vous devrez engager des fonds.

Réussir les tests équivalence secondaire 5

Pour obtenir l’attestation d’étude de niveau secondaire, il faut réussir cinq des sept tests reconnus par le Ministère de l’Éducation du Québec. Chaque commission scolaire gère la passation des tests.  Certaines règles d’administration des tests, les horaires et les coûts peuvent varier d’une commission scolaire à une autre. Toutefois, pour obtenir votre attestation, vous devrez obligatoirement réussir les deux examens suivants: Français Grammaire et Français Compréhension de texte.  Vous devrez ensuite réussir trois des cinq examens suivants : mathématiques, anglais, sciences humaines, sciences économiques ou sciences de la nature.

Examens de reprise en cas d’échec

Il faut donc cinq examens réussis sur sept pour obtenir votre attestation pour une équivalence secondaire 5 reconnue par le Ministère de l’Éducation.  Dans le cas d’un échec, vous avez droit à un examen de reprise dans chacune des matières. Si vous échouez à nouveau, vous devrez attendre un an avant de pouvoir reprendre les tests dans une commission scolaire.  Tous les tests devront alors être repris, même ceux que vous aviez réussis.

Évaluez vos chances de réussir le test équivalence 5

Si vous êtes une personne curieuse, autonome et qui apprend rapidement, vous pouvez étudier par vous-même afin de vous préparer à la passation des tests. Il est toutefois très utile de connaitre quelles sont vos chances de réussir ces tests. Parachute Carrière rend désormais accessible son pré-test d’équivalence 5. En effet, ce pré-test vous permet de connaître vos forces et faiblesses dans chacune des matières. En sachant où sont vos faiblesses, vous savez quelles matières le mieux préparer. La trousse du pré-test fournit tous les sites pour vous préparer à étudier. Et vous indique toutes les informations nécessaires pour bien préparer vos études et réussir vos tests.

TÉLÉCHARGEZ LE PRÉ-TEST

Partager
Jeune femme heureuse d'avoir réussi son diplôme secondaire 5

J’ai réussi les TENS : ça tout changé!

Je ne connaissais rien des tests équivalence secondaire 5.  Depuis, ma vie a changé!  J’ai 50 ans. J’ai travaillé 25 ans pour une entreprise d’imprimerie comme opérateur de machines. Je n’aimais pas ça plus qu’il faut. Sans diplôme, mes choix d’emplois étaient limités.  Mon but premier était de travailler pour subvenir aux besoins de ma famille et payer l’hypothèque pour offrir une qualité de vie à mes enfants.

Puis les technologies ont évolué. L’entreprise où je travaillais n’a pas été en mesure de s’ajuster aux changements. Elle a donc fermé ses portes. J’avais alors 45 ans, Je me suis retrouvé à devoir chercher un nouvel emploi. Ça n’a pas été facile.

Plusieurs employeurs refusaient ma candidature faute d’un diplôme secondaire. J’ai donc cumulé des emplois non motivants et à faible salaire. Cette année, à l’aube de mes 50 ans, j’ai décidé que j’en avais assez. Il me fallait un diplôme.

Mes craintes face à ma capacité de réussir les tests équivalence 5

Je ne croyais pas que c’était possible de viser un diplôme. Plus de 30 ans que j’avais quitté l’école! Et ça me faisait peur. Tous les mauvais souvenirs de mes années scolaires revenaient à la surface. Je me souviens très bien pourquoi j’avais quitté l’école. Quelques élèves et même certains professeurs me disaient que je ne réussirais jamais rien dans la vie. J’étais lent. Je ne comprenais rien. J’ai quand même réussi à compléter ma 6e année primaire. Mais j’ai donné raison aux commentaires négatifs des gens. Je n’aurais jamais dû.

La découverte des tests équivalence secondaire 5

J’ai revu un ancien copain de classe cette année qui me parlait de sa réussite des tests équivalence secondaire 5. Je n’avais aucune idée de quoi il s’agissait. Il m’a alors informé qu’il est possible d’obtenir une équivalence de secondaire 5 en réussissant cinq examens à choix de réponses. À choix de réponses? Ça m’a encouragé, car étant dyslexique, le fait de ne pas expliquer mes réponses rendait la tâche beaucoup plus facile. Je me suis alors renseigné davantage.

Une équivalence secondaire 5, ça ouvre plusieurs portes

On m’a expliqué que plusieurs employeurs embauchent les personnes qui réussissent ces tests. Ça ouvre même les portes pour certaines formations professionnelles et techniques. Il suffit de réussir deux examens de français (examen de grammaire et examen de compréhension de texte) et choisir 3 examens sur 5 parmi l’anglais, les mathématiques, les sciences économiques, les sciences de la nature et les sciences humaines.

Puisqu’il s’agit d’une équivalence s’adressant aux adultes, les examens sont moins ardus qu’au secondaire régulier. Ils visent l’évaluation des connaissances générales. Je n’ai peut-être pas beaucoup d’éducation, mais je suis resté à l’affût de l’actualité. Aussi, j’adore écouter des documentaires et en apprendre sur la science. J’aime les films historiques pour comprendre la société actuelle. Je me suis alors lancé le défi d’entreprendre les tests équivalence secondaire 5.

L’importance de se préparer au test équivalence secondaire 5

Pour mieux me préparer, j’ai d’abord fait un pré-test. Ceci m’a aidé à évaluer mon niveau de connaissance dans chaque matière. J’ai pu alors choisir judicieusement les examens à passer. À ma grande surprise, mes connaissances de base étaient encourageantes.  Cela a eu un effet positif sur ma motivation à poursuivre ma préparation.

En savoir plus sur le pré-test

Suite au pré-test, j’ai étudié mes matières en faisant des exercices à l’aide de sites spécialisés. J’ai lu sur différents sujets. J’approfondissais mes recherches en lisant dans des encyclopédies et en visionnant des reportages. J’y allais à mon rythme, sans avoir la pression de collègues de classe qui n’ont aucun trouble d’apprentissage. Je me suis rendu compte que malgré mes difficultés, j’arrivais à comprendre des principes fondamentaux. Il ne suffisait que de respecter mon rythme et mon style d’apprentissage. J’ai découvert, trop tard, que Parachute avait des cahiers de révision qui aidaient grandement à se concentrer sur les bonnes choses au lieu de se perdre un peu partout.  Finalement, pour m’aider, j’ai choisi de passer mes examens un à la fois pour m’enlever la pression de tout étudier d’un coup. J’angoissais à l’idée de recevoir ma note. Je ne voulais pas revivre les déceptions du passé.

Les bénéfices

À ma grande surprise, j’ai réussi mon examen de compréhension de texte haut la main. Ça n’a pas été le cas pour l’examen de grammaire pour lequel j’ai dû réviser suite à un échec. J’ai alors téléchargé le cahier de français de Parachute. À la reprise de cet examen, j’ai réussi. Reconnaissant mes faiblesses en français écrit, ça a été toute une réussite! Ça m’a encouragé à continuer. Chaque examen réussi augmentait ma confiance en moi.

Un mois après la passation du dernier examen, j’ai reçu dans ma boîte aux lettres, un document officiel du ministère de l’Éducation, des sports et loisirs. Mon nom était écrit sous la mention d’Attestation d’équivalence de niveau secondaire 5. Ça y est! Je suis enfin diplômé! C’est vrai et je n’y crois pas encore. Je peux maintenant affirmer haut et fort que j’ai terminé mon secondaire 5. Une réalisation très symbolique pour moi. Je peux faire taire les pessimistes qui s’amusaient à me dénigrer. En effet, tous ceux qui me rappelais que je ne ferais jamais rien de bon dans la vie.

En savoir plus sur les TENS

Les possibilités s’ouvrent enfin à moi avec mon équivalence de secondaire 5

J’ai 50 ans. Je suis diplômé du secondaire. Les possibilités s’ouvrent à moi. Je n’ai plus à choisir parmi la maigre liste de métiers s’adressant aux non-diplômés. Je peux même penser à poursuivre mes études si je le désire. Aussi, je sais maintenant quoi répondre aux employeurs me demandant quelle est la réalisation pour laquelle je suis le plus fier. Enfin, je n’aurai qu’à penser à cet accomplissement lorsque je me retrouverai devant de nouveaux défis. Tout est possible maintenant! Je me suis démontré qu’avec de la persévérance, j’arrive à réaliser mes objectifs. Et j’en suis vraiment fier!

Partager
Crayon pour répondre au pré-test équivalence secondaire 5

Pré-test équivalence secondaire 5

pré-test équivalence secondaire 5Vous souhaitez obtenir une équivalence secondaire 5? Alors, il est fortement recommandé de bien vous préparer à l’aide du pré-test équivalence 5.

Pré-test équivalence 5

Le pré-test équivalence secondaire 5 est un outil d’évaluation qui sert à vous mettre dans le contexte pour évaluer vos connaissances dans chacune des matières. Vos  résultats à cette évaluation vous procure un portrait réaliste de vos chances de réussite. À la fois, il vous indique sur quelles matières vous devrez investir en révision. À cet effet, la trousse Pré-test développée chez Parachute Carrière vous procure aussi une liste de sites généraux à partir desquels étudier chacune des matières.  Nous avons développé et utilisé notre pré-test auprès de nos clients durant plusieurs années. Il vous donnera l’heure juste sur vos forces et limites.

Lisez cet article sur les 4 avantages de réussir les TENS.

Cahiers de préparation à la réussite des tests équivalence secondaire 5

Le pré-test équivalence 5 n’est pas un outil de préparation aux études. C’est un test qui mesure vos connaissances réelles dans chacune des matières. Soit les résultats vous permettront de gagner confiance en vous, soit ils vous indiqueront où concentrer vos efforts d’études. Pour gagner en efficacité et en temps, découvrez nos cahiers complets de préparation pour les principales matières. Pour obtenir votre AENS (Attestation d’études de niveau de scolarité), vous devez obligatoirement réussir les 2 examens de français, celui de la grammaire et celui de la compréhension d’un texte. Il est essentiel aussi de réussir 3 matières parmi les 5 suivantes : anglais, mathématiques, sciences humaines, sciences commerciales, sciences naturelles. Ainsi, en vous procurant le pré-test, vous saurez sur quelles matières investir votre énergie.

Nos cahiers de préparation à la révision des matières ont été bonifiés au fil des années et grâce aux rétroactions des clients ayant passé les tests d’équivalence 5. Ces mises à jour font en sorte que nos cahiers de français, mathématiques, sciences commerciales, sciences humaines et sciences de la nature comportent de nombreuses explications et exercices.

ACCÉDER À LA TROUSSE PRÉ-TEST

 

L’AENS est reconnue par les employeurs. Elle permet aussi de vous qualifier à une variété de DEP (Diplôme d’études professionnelles) et certaines AEC (Attestations d’études collégiales). Visitez le site de votre commission scolaire ou consultez les informations présentées ici.

Partager